[TEST] Professeur Layton et l'Heritage des Aslantes

Layton (2)Level 5 nous a présenté il y a quelques temps le nouvel épisode du fameux jeu à énigmes du non moinsLuke (1) célèbre Professeur Layton. Bon si vous ne connaissez pas le concept, il s’agit surtout de faire fonctionner vos méninges. Des énigmes vous sont proposées tout au long d’une histoire souvent très bien ficelée, avec un début, une fin, et tout ce qu’il faut pour avoir envie d’y replonger. Cette fois-ci on plonge directement dans l’aventure avec la découverte de … noooon je vous dis rien sur l’histoire ça gâcherait un peu du plaisir. Sachez que comme d’habitude rien de super violent, rien super extraodinaire, mais c’est bien écrit, bien ficelé et mignon, pas de quoi se plaindre en fait. La réalisation technique du titre est comme à l’accoutumée parfaite, et sur une 3DS XL on profite en grand écran de ces jolis décors et cinématiques. Les doublages en français s’il vous plait sont toujours bien joués et prenant, on se laisse emporter par l’histoire et on enchaîne les énigmes. Bon les énigmes parlons-en … si des fois elles sont bien intégrées à l’histoire d’autres c’est un peu tiré par les cheveux : imaginez ce dialogue fictif :

– ATCHOUM
– à tes souhaits, faisons une énigme !

Ou bien :

– Tiens un chien qui court …
– Oui bien sûr Luke, cela me fait penser à une énigme !!!

CTR_PL6_TS_FRA_130930.inddBon ok, on l’a compris, tout dans ce jeu est prétexte à une énigme, encore heureux d’un côté parce que le but du jeu c’est de résoudre près de 500 énigmes, et l’histoire sert d’alibi, mais c’est tellement beau et bien réalisé que des fois j’ai trouvé ça dommage qu’on nous parachute des énigmes un peu à l’arrache. C’est le 3ème de la série que je fais, j’avais fait le tout premier, et l’avant dernier, je dois avouer que j’ai vu quelques “repompes” d’énigmes déjà faites dans les épisodes précédents, mais c’est normal de tourner un peu en rond vu le nombre d’énigmes proposées dans chaque épisodes. Celui-là termine une trilogie et j’avoue que je l’attendais un peu. Si vous aimez vous creuser la tête, et si vous aimez le style si particulier de Layton, il est souvent imité et jamais égalé à mes yeux, je vous recommande chaudement ce titre !

[NEWS] – LINK PART A LA CROISEE DES MONDES DANS THE LEGEND OF ZELDA: A LINK BETWEEN WORLDS LE 22 NOVEMBRE SUR NINTENDO 3DS !

CTRP_BZL_WWlogo01_R_adPréparez-vous à fouler une nouvelle fois les terres du royaume d’Hyrule avec l’arrivée, le 22 novembre prochain, de The Legend of Zelda: A Link Between Worlds sur consoles Nintendo 3DS ! Découvrez la suite du mythique The Legend of Zelda: A Link to the Past, sorti en 1991 sur Super Nintendo. La légende se poursuit dans cette aventure totalement inédite au royaume d’Hyrule. Entre les mondes de la lumière et des ténèbres, la destinée de Link se conjugue au pluriel. Link peut désormais se fondre dans les murs des donjons et dans les décors. Découvrez de nouvelles possibilités pour explorer, résoudre des énigmes et atteindre des endroits auparavant inaccessibles qui permettront à Link d’explorer le royaume d’Hyrule et celui de Lorule, sa version parallèle et corrompue.

Au début de The Legend of Zelda: A Link Between Worlds, une grave menace plane sur le royaume d’Hyrule : Yuga, un mystérieux sorcier, a transformé les Sept Sages du royaume en peintures et les a envoyés dans un monde parallèle, Lorule. Link devra affronter l’inconnu et explorer le mystérieux royaume de Lorule pour mettre un terme aux sinistres projets de Yuga etrestaurer la paix dans le monde.

Au cours de la quête qui l’amènera à explorer les royaumes d’Hyrule et de Lorule, Link croisera plusieurs personnages chersCTRP_BZL_char01_3_R_fixed_ad aux fans de la série The Legend of Zelda : la princesse Zelda et Sahasrahla, l’ancien du village Cocorico. Il rencontrera aussi denouveaux personnages essentiels au déroulement de l’histoire, comme par exemple Lavio, le marchand ambulant, ou encore Hilda, la princesse du royaume de Lorule. On sait peu de choses sur Lavio, l’énigmatique marchand qui décide d’installer sa boutique dans la maison de Link, si ce n’est qu’il fait sa première apparition dans la série et qu’il confie à notre héros un bracelet qui se révèlera très utile par la suite… La boutique de Lavio permettra aux joueurs d’acheter ou de louer certains objets essentiels à la quête de Link relativement tôt dans l’aventure, ce qui leur donnera une plus grande liberté pour s’attaquer aux donjons dans l’ordre de leur choix. Qu’ils permettent de geler les ennemis comme la baguette de glace ou de les envoyer bouler dans les airs comme la baguette tornade, plusieurs objets seront indispensables à votre progression dans les redoutables donjons.

Grâce au bracelet de Lavio, Link peut se transformer en peinture et se déplacer le long des murs. En se fondant aux parois, les joueurs sont en mesure de voir les obstacles sous différents angles, ce qui permettra de découvrir de nouvelles possibilités. Prudence, toutefois : Link ne pourra rester sous forme de peinture que pendant un certain temps… aux joueurs d’éviter lessituations périlleuses une fois la jauge d’énergie épuisée !

Une multitude de quêtes annexes et de mini-jeux donneront à ceux qui ont à cœur d’explorer toute la richesse des mondes d’Hyrule et de Lorule l’occasion de remporter de nombreuses récompenses, qu’il s’agisse de rubis ou de conteneurs de cœur supplémentaires. Dans le mode Tour de l’escarmouche par exemple, Link devra gravir les étages d’une tour gigantesque en combattant plusieurs vagues d’ennemis à la difficulté variée. En revanche, dans Terrain d’octoball (une sorte de mini-jeu inspiré du base-ball se déroulant dans le royaume de Lorule), Link remportera des rubis en faisant éclater des pots et en renversant les ennemis présents sur le terrain. Une fois terminé ce nouvel opus de la série The Legend of Zelda, le joueur débloque le mode Héros, dans lequel Link subira des dégâts plus importants lorsqu’il sera blessé par ses ennemis. Enfin, sachez que les aventuriers les plus intrépides pourront découvrir une surprise cachée la deuxième fois qu’ils exploreront Lorule…

Dès le 22 novembre prochain, préparez-vous à déjouer les plans du maléfique Yuga et à ramener la paix et l’harmonie au royaume d’Hyrule avec l’arrivée de The Legend of Zelda: A Link Between Worlds sur consoles Nintendo 3DS. Et pour tous les fans de Zelda qui rêvent de prêter allégeance à la Triforce, n’oubliez pas que la console Nintendo 3DS XL Edition SpécialeThe Legend of Zelda: A Link Between Worlds sera disponible le même jour ! Arborant une splendide double Triforce sur les côtés, la console collector est fournie avec un code de téléchargement permettant de télécharger directement le jeu depuis le Nintendo eShop. Enfin, comme cela avait été annoncé par Eiji Aonuma (producteur du jeu) lors d’un récent passage en Europe, les fans ayant précommandé le jeu avant le 22 novembre obtiendront un coffre au trésor exclusif Legend of Zelda, idéal pour conserver leur carte du jeu en sécurité !

[EVENT] « ANIMAL CROSSING : NEW LEAF » : L'exposition participative ouvre enfin ses portes à Paris !

IMG_7575Nintendo France s’apprête à offrir une galerie éphémère à son fameux jeu Animal Crossing : New Leaf, véritable phénomèneavec 4 millions d’exemplaires vendus au Japon et plus de 200 000 joueurs en France.

L’exposition  Animal Crossing : New Leaf  ouvrira ses portes du 18 octobre au 4 novembre à L’Imprimerie, 16 rue Saint-Merri, dans le 4e arrondissement de la capitale.

Animal Crossing : New Leaf, c’est un jeu dans lequel on crée sa propre maison, son propre village, ses propres vêtementsexactement comme on en a envie. Chacun peut laisser libre cours à son imagination et tenter de débloquer autant d’accessoires qu’il le veut pour créer le monde qui lui ressemble le plus. Cela a donné naissance à de nombreux univers uniques et inattendus sortis de l’imagination des joueurs : des maisons de pirates, d’autres aux couleurs d’Halloween, des univers « geeks », hard rock, aux couleurs de Mario, de Sherlock Holmes ou du Professeur Layton….C’est cette créativité que Nintendo souhaite mettre à l’honneur avec l’exposition participative qui ouvrira ses portes à Paris le 18 octobre.

L’exposition proposera, dans un espace de 140 m2, de découvrir le jeu, son univers, mais aussi des centaines de captures d’écran d’intérieurs réalisés par des joueurs de toutes les régions de France.

Animal Crossing : New Leaf  met à disposition des utilisateurs des objets de décoration ainsi que des outils de création permettant des milliers de possibilités. C’est cette diversité et cette créativité qui seront montrées au public. Des ateliers coloriages seront proposés aux enfants chaque jour de 14h à 17h. Ils pourront choisir un dessin à colorier parmi plusieurs réalisations proposées par la talentueuse dessinatrice et coloriste de bandes dessinées Thorn. Cette dernière, fan d’Animal Crossing : New Leaf, a déjà publié certaines de ses œuvres relatives à l’univers du jeu sur son blog :http://bulleblog.tumblr.com/. L’occasion de repartir avec un coloriage inspiré du jeu !

L’exposition étant par essence participative, il sera également possible pour le grand public d’exposer ses propres créations et ce durant toute la durée de l’événement. Pour cela il suffira soit d’envoyer par internet sa capture d’écran vial’outil de partage d’image de la Nintendo 3DS avec le hasthag #ExpoACNL, soit venir le faire imprimer directement à la galerie, à condition de venir avec une console ou une carte SD contenant la capture d’écran. Alors n’hésitez pas à envoyer vos créations dès maintenant, elles seront peut-être affichées.

Des bornes Nintendo 3DS seront à disposition de ceux qui désirent découvrir Animal Crossing : New Leaf.
Le public pourra alors s’immerger dans le monde paisible d’Animal Crossing: New Leaf où règnent harmonie et partage.

[NEWS] INAZUMA ELEVEN 3 DÉBARQUE LE 27 SEPTEMBRE EXCLUSIVEMENT SUR NINTENDO 3DS

Mark Evans et ses coéquipiers intègrent l’équipe nationale du Japon et s’en vont à la conquête de la coupe du monde ! Coup d’envoi le 27 septembre !

nfr_cdp_inazuma_eleven_3.003
Mark Evans, héros de Inazuma Eleven est de retour pour faire équipe avec les meilleurs joueurs du Japon dans Inazuma Eleven 3 ! Avec déjà plus de 500 000 joueurs en France, la série Inazuma Eleven est devenue en très peu de temps un véritable phénomène dans les cours d’école multipliant même les apparitions : cartes à jouer, dessins animés, etc. Un engouement qui s’explique par une explosive combinaison d’aventure, de football et de scènes animées à couper le souffle.

Inazuma Eleven 3 arrive en exclusivité sur Nintendo 3DS dans deux versions différentes : Inazuma Eleven® 3 : Foudre céleste et Inazuma Eleven® 3 : Feu explosif, dès le27 septembre 2013 !

Après avoir sauvé la planète grâce au football, Mark Evans a désormais l’immense privilège de faire partie de l’équipe nationale du Japon, avec laquelle il va participer au Football Frontier International. Anciens amis, adversaires ou meilleurs ennemis, Mark va tous les retrouver dans la sélection nationale du Japon, avec un seul objectif : remporter la coupe du monde ! En marge de la compétition, Mark, en bon capitaine, va tâcher d’en découvrir plus sur les terribles secrets que cachent certains de ses nouveaux co-équipiers afin de leur venir en aide !

Pour décrocher la gloire, Mark et ses amis partent à l’aventure pour recruter les meilleurs joueurs parmi les quelques 2000 personnages disponibles. Ainsi, c’est en créant la plus redoutable et la plus réfléchie des équipes que vous goûterez au succès, et tout particulièrement lorsque vous utiliserez plus de 350 capacités spéciales, chacune pouvant altérer considérablement le déroulement des matches.

Selon les versions, Inazuma Eleven® 3 : Foudre céleste et Inazuma Eleven® 3 : Feu explosif permettent d’incarner un personnage différent, et chaque épopée propose son lot d’adversaires puissants à défier.

Fidèles au savant mélange alliant le meilleur du jeu de rôle et du football inspiré de la jap-animation, ces deux jeux vous proposent de vibrer comme jamais grâce à l’implémentation de la 3D. Grande nouveauté dans cette série, la 3D sublimera l’intensité des capacités spéciales. Au nombre des nouvelles capacités à découvrir sur le terrain, lancez des actions tactiques spéciales regroupant toute votre équipe, et un système d’offensive enchaînant les pouvoirs des différents joueurs pour une attaque dévastatrice.

Hors stade, partez à la recherche des meilleurs joueurs. Découvrez une nouvelle méthode pour signer de nouveaux footballeurs via une machine à capsules, et obtenez tous les outils nécessaires pour enrôler les nouveaux talents dans votre équipe !

Soyez prêt à tâter du ballon rond et à défier le monde entier dans les Frontier International Championship : Inazuma Eleven® 3: Foudre céleste et Inazuma Eleven® 3: Feu explosif débarquent exclusivement sur Nintendo 3DS le 27 septembre 2013.

[ACTU] Japan Expo et Comic Con 2013

Du 04 au 07 juillet ont eu lieu les plus importants festivals geek français : la 14ème édition de Japan Expo et la 5ème du festival Comic Con français, dont l’ampleur n’égale pas celui de l’orignal bien qu’il commence à se rapprocher. C’est l’occasion pour des geeks, otakus ou joueurs de se retrouver autour d’échoppes ou d’évènements tournant entre autre autres autour des jeux vidéo. Ce sont bien sûr sur ces derniers que je vais surtout m’attarder.
Ce compte-rendu se veut non exhaustif : compte tenu de mon statut d’exposante lors de ces conventions, je n’ai assisté à aucun des évènements et n’ai pas pu tester beaucoup de jeux.

INVITES

Côté Comic Con, Aleksi Briclo était un des invités d’honneur cette année . C’est le cofondateur du studio Dontnod Entertainement qui a produit cette année l’excellent Remember Me, jeu qui bénéficiait d’une petite exposition au sein de la Comic Con. Nintendo accueillait de son côté Akihiro HINO, fondateur du studio LEVEL-5, qui était venu présenter Professeur Layton et l’Héritage des Aslantes et Inazuma Eleven® 3: Foudre céleste et Inazuma Eleven® 3: Feu explosif. Le nouveau jeu Layton avait par ailleurs droit à un petite exposition de croquis et dessins originaux au sein du stand de Nintendo.
Côté Japan Expo, Square Enix était à l’honneur avec la venue de Shinji HASHIMOTO (producteur exécutif de Kingdom Hearts HD 1.5 ReMIX ), Yoshinori KITASE (producteur sur Lightning Returns: Final Fantasy XIII et Final Fantasy X/X-2 HD Remaster), Motomu TORIYAMA (directeur sur Lightning Returns: Final Fantasy XIII, Final Fantasy X-2 et réalisateur des cinématiques sur Final Fantasy X) et Naoki YOSHIDA (producteur et directeur sur Final Fantasy XIV : A Realm Reborn). Kingdom Hearts HD 1.5 ReMIX, Final Fantasy X/X-2 HD Remaster et Fantasy XIV : A Realm Reborn étaient de mémoire tous testables sur le stand de Square Enix. Ayant joué un peu à Kingdom Hearts HD 1.5 ReMIX, je peux vous confirmer qu’il est magnifique.
Tout au long de ces conventions, Namco Bandai Games proposait aussi de nombreuses conférences en présence de directeurs ou producteurs des jeux jouables sur leur stand.

Entre les invités spéciaux de chacune des conventions et les invités proposés par chaque stand de jeux vidéo, le choix était vaste. Nul doute que je dois en oublier, je m’en excuse par avance.

STANDS ET JEUX

Comme d’habitude, Namco Bandai Games avait décoré une partie de leur stand aux couleurs de One Piece dont ils avaient reproduits certains décors. En plus du jeu One Piece: Pirate Warriors 2, ils proposaient en test les jeux Pac-Man Championship Edition DX +, Tales of Xillia (avec la présentation de l’édition collector dont la superbe figurine de l’héroïne), Tekken Card Tournament sur tablettes et Tekken Revolution sur console ainsi que le nouveau jeu de la licence des Chevaliers du Zodiaque, Saint Seiya Brave Soldiers.

Le stand de Square Enix était comme d’habitude coupé en deux, l’un présentant les produits Square Enix dérivés de Final Fantasy, Bayonetta, Devil May Cry ou autres licences, l’autre permettant de tester et précommander les jeux Kingdom Hearts HD 1.5 ReMIX, Final Fantasy X/X-2 HD Remaster et Fantasy XIV : A Realm Reborn.

Dans un petit décor de maisonnette, le stand d’Ankama proposait de jouer en réseau à leur jeu et en parallèle à des joutes physiques et petits jeux avec des animateurs cosplayés en personnages du jeu.

Nintendo était bien sûr encore présent avec le stand le plus imposant du Comic Con qui mettait en avant le jeu Animal Crossing, mascotte des éditions de Japan Epo et de Comic Con de cette année. Le stand était aux couleurs du jeu, que ce soit au niveau du sol ou des silhouettes en carton des différents personnages avec lesquelles les visiteurs prenaient plaisir à poser. Il était possible de prendre une photo de l’intérieur de sa maison et de repartir avec une photo physique, un sac aux couleurs du jeu et au mieux un jeu (après vérification, The Legend of Zelda : a Link Between Worlds) si la photo, diffusée sur des écrans à l’accueil, était élue comme représentant l’intérieur le plus original. Des mascottes Luigi, Mario et Pikachu se promenaient dans les allées. Etaient jouables les jeux suivants : le dernier Inazuma Eleven, Pokemon X et Y (dont étaient présentes des mascottes gonflables), les derniers Layton et Fire Emblem pour la partie 3DS et Pikmin 3, Super Mario 3D World, Donkey Kong Country : Tropical Freeze, etc.
Il y avait aussi bien sûr les habituels tournois de Mario Kart , Monster Hunter 3 Ultimate et Luigi’s Mansion 2 qui permettaient de gagner des caquettes en tissu Luigi qui avaient l’avantage de ne pas finir par terre, contrairement à une partie des casquettes en carton Luigi, mis à l’honneur cette année suite à son anniversaire. Soyons clair : le stand Nintendo n’y était pour rien, c’est ici la malpropreté de certains visiteurs que je mets en cause.
D’autres stands de jeux étaient  aussi présents : Saints Row IV (avec un petit décor pour poser), Killer is Dead, Ninja Gaiden 2, etc.

JEUX RETRO

En parallèle de ces gros stands , on retrouvait d’autres stands dans la partie Comic Con plus axés sur les jeux de danse ou de rythme ainsi que bien sûr le stand MO5.com qui permettait de rejouer à des jeux plus ou moins anciens. Plus grand que l’année dernière, il proposait entre autres cette année Phantasy Zone, Rayman et son grand frère Rayman Origins, Sonic, Wonder Boy, Donkey Konga 2 sur une superbe borne aux couleurs du jeu, Tomb Raider, World of Illusion… La plupart des machines étaient représentées. La plus belle était la Nintendo 64 édition spéciale Zelda.

Les machines et jeux les plus populaires étaient Mario Striker Charge Football sur Gamecube, Super Smash Brosh Melee sur Gamecube et, plus surprenant,  la console Virtual Boy pour lesquels se formaient même des files d’attente. Comme chaque année, les tournois de Bomberman sur écran géant ont fait fureur.

Vous trouverez ci-dessous une petite galerie pour compléter cet article qui est, je le répète encore une fois, non exhaustif. Chacun des festivals est si dense qu’il est impossible de les résumer correctement sans oublier quelques stands ou évènements.

[TEST] Animal Crossing New Leaf : le jeu qui vous fait oublier la vraie vie (test de Winry26)

Animal Crossing est un jeu qu’en gros, on aime ou on n’aime pas.
Globalement, c’est un jeu de gestion où il n’y a pas grand chose à faire :
– cueillir des fruits et des fleurs pour les revendre
– attraper des insectes (à donner au musée ou revendre)
– pêcher des poissons (à donner au musée ou revendre)
– décorer sa maison avec des accessoires achetés à la supérette ou gagnés lors de missions effectuées auprès des habitants
– habiller son avatar avec des vêtements et accessoires acquis de la même façon
– déterrer des fossiles (à donner au musée ou revendre)
– payer l’emprunt de sa maison et l’agrandir dès que possible (d’où l’intérêt des tâches ci-dessus)
En fait, la recette n’a pas vraiment changé depuis le jeu sur DS de 2006. Petite nouveauté de cette version : je suis maire ! Winry, maire de la charmante ville d’Abazut, peut donc voter contre de menues clochettes des arrêtés permettant de vendre ses objets au meilleur prix, d’obliger les boutiques et les habitants à se lever plus tôt ou au contraire à se coucher plus tard (pratique quand on fait cela le matin en partant à 7h00 au boulot). De même, elle choisit où elle va installer de nouvelles infrastructures :  pont,  bâtiments , bancs, etc. Niveau amélioration, le système de jeu en réseau est assez aisé à utiliser et l’île de Tortimer, l’ancien maire parti à la retraite, permet de jouer seul ou à plusieurs à des mini-jeux dans un univers toujours ensoleillé , contrairement à la ville dans laquelle il fait parfois un temps bien pourri genre pluie qui tombe à verse.
Les magasins aparaissent et s’agrandisent en fonction de notre avancée.
Parfois, des insectes kamikaze se jetteront à l’eau pour éviter que vous ne les attrapiez. Je ne suis pas certaine qu’ils sachent nager.

C’est là toute la magie (ou la sorcellerie, je ne sais pas vraiment) de ce jeu. Peu de choses à faire et pourtant , il devient vite chronophage et addictif. En moins de temps qu’il ne le fallait pour le dire, je suis retombée dedans au point de vider la maigre batterie de ma 3DS en 2 voyages de RER.

Je ne vais pas faire un article poussé sur Animal Crossing, les systèmes de jeu ayant déjà été décrits de nombreuses fois depuis la sortie du jeu. Je n’avais pas touché à Animal Crossing depuis des années et j’ai vite repris mes habitudes : parler aux habitants et essayer de contenter leurs désirs (et parfois rire intérieurement de leurs remarques, j’en ai d’ailleurs mises quelques unes dans la galerie ci-dessous), veiller à la santé des fleurs et des arbres, faire du shopping, aller danser au son de Kéké qui fait en plus discothèque.

Globalement, j’aime beaucoup cet animal Crossing qui comme à chaque fois, me fait oublier qu’il y a une vraie vie et dans lequel je passe une heure à cueillir des fruits et à les revendre. Mais ATTENTION: essayer Animal Crossing, si vous n’avez jamais encore essayé, revient à prendre le risque de vouloir dans la vie réelle sortir un filet d’un sac à dos invisible pour attraper le papillon sur la vitre de l’arrêt de bus ou une pelle pour creuser dans la petite faille du chemin que vous empruntez pour rentrer chez vous, ou encore essayer de changer de vêtements quasiment juste en claquant des doigts. Oui, Animal Crossing New Leaf, c’est une seconde vie en plus de la vôtre. Après, si vous en avez le temps, je vous conseille grandement de vous y jeter.

[NEWS] DECOUVREZ UN PERIPLE DEJANTE ENTRE REVES ET REALITE DANS MARIO & LUIGI: DREAM TEAM BROS.

Le quatrième épisode de la célèbre série de jeux d’Action RPG Mario & Luigi sort demain !

L’heure est venue de retrouver les célèbres frères et les pouvoirs d’OniLuigi : dès demain, vendredi 12 juillet, Mario & Luigi: Dream Team Bros. sortira sur la gamme de consoles Nintendo 3DS !
nfr_mario_luigi_final.002
Dans ce quatrième épisode de la série de jeux d’Action RPG Mario & Luigi, la Princesse Peach, Mario, Luigi et toute la cour du château, sont invités à passer les vacances sur l’île Koussinos. Hélas, peu après leur arrivée, la princesse Peach se fait enlever dans un monde onirique par Antasma, le roi chauve-souris fantomatique ! A vous d’incarner Mario et Luigi, le duo rouge et vert, pour explorer les rêves de Luigi et sauver une nouvelle fois la princesse !
 
Au cœur du Monde Onirique, de nombreux Koussinos ont été enfermés par Antasma dans les fragments de la Pierre des Ténèbres et Luigi doit les utiliser comme oreillers pour les sauver et progresser dans l’histoire. Les choses se compliquent lorsqu’Antasma est rejoint par Bowser en personne. À eux deux, ils forment une alliance malfaisante visant à trouver un artefact mystique : la Pierre des Rêves. Celle-ci donne le pouvoir de conquérir le monde ! Pour les arrêter, Mario et Luigi devront parcourir l’immensité du monde réel de l’île Koussinos ainsi que les recoins les plus secrets des rêves de Luigi.
 
Contrôlez l’intrépide Mario et le distrait Luigi pour associer leurs talents dans des aventures déjantées ! Mario devra se frayer un chemin dans les rêves de Luigi pour retrouver la princesse, mais il ne sera pas seul ! Oniluigi, l’incarnation du plombier vert dans le monde onirique, aidera Mario à franchir tous les obstacles en se transformant par exemple en arbre ou en tornade.
Combinez les attaques de Mario et Luigi pour lancer des carapaces dévastatrices, ou utilisez le gyroscope pour diriger une balle constituée de Luigi et ainsi écraser vos adversaires ! Appuyez sur les boutons au bon moment pour faire des combos supplémentaires et voir les deux frères démultiplier leurs attaques ! Chaque monde offre des possibilités inédites.
 
Affrontez l’alliance maléfique de Bowser et d’Antasma et aidez Mario et Luigi à contrer leurs plans diaboliques dès le lancement de Mario & Luigi: Dream Team Bros, disponible vendredi 12 juillet sur les consoles Nintendo 3DS et Nintendo 3DSXL. Lancez-vous dans un périple déjanté entre rêves et réalité !
 

[NEWS] Le retour du TRPG mythique : Fire Emblem sur 3DS

nfr_cdp_fire_emblem_awakening1.003Depuis Fire Emblem Path of Radiance sur Nintendo Gamecube, je n’ai pas retrouvé beaucoup de Tactical RPG qui me fasse vibrer, il y avait eu le fabuleux remake de Tactics Ogre sur PSP, puis le désert pour moi … Autant dire que je l’attends ce petit bijou annoncé …

Vous êtes le dernier espoir pour sauver les royaumes d’Ylisse et Plegia, à vous de mener vos unités avec brio lors de batailles tactiques au tour par tour… en exclusivité sur Nintendo 3DS !

Dans Fire Emblem: Awakening, chacun peut créer son propre personnage et lui faire vivre une aventure 100% RPG. Retrouvez le Prince Chrom et les Shepherds, calmez l’animosité entre les royaumes d’Ylisse et de Plegia, et évitez un conflit généralisé alors qu’une gigantesque horde de soldats morts-vivants menace le monde. En tant que général de votre armée, élaborez un plan pour surpasser et écraser vos ennemis lors de batailles au tour par tour en utilisant à bon escient les capacités uniques de vos unités. Vivez les batailles à travers des scènes cinématiques : vous pouvez même sélectionner l’angle de la caméra et admirer les coups de grâce en vue subjective !

Constituez une formidable armée de héros au gré de vos rencontres. Ces combattants deviendront plus puissants et plus efficaces sous votre commandement et des liens d’amitiés naitront entre eux. Ils pourront même se marier et donner naissance à des enfants qui, à leur tour, combattront aux côtés de leurs parents. Vous pouvez donc choisir de jouer les entremetteurs pour réunir les amoureux, ou au stratège pour créer la plus formidable des armées. Les relations qui se tissent entre vos héros transforment l’aventure de chaque joueur en une expérience unique. Le gameplay classique de Fire Emblem, dans lequel les personnages vaincus aux combats disparaissent est à nouveau disponible. En revanche, le Mode« Débutant » permet de découvrir cette saga en récupérant les héros vaincus dès le combat suivant.

Vous pouvez désormais admirer de somptueuses scènes cinématiques en 3D, entièrement doublées en anglais et en japonais, mais aussi utiliser de nouvelles tactiques. Placez ainsi stratégiquement vos personnages sur le champ de bataille pour augmenter le Soutien, les relations entre les combattants et le travail d’équipe. Enfin, relevez les nouveaux défis coopératifs en connectant votre Nintendo 3DS et votre jeu à ceux d’un ami pour, chacun votre tour, tenter de vaincre de coriaces ennemis.

Pour la toute première fois dans l’histoire de la série, vous pouvez enrichir votre aventure et télécharger des contenus additionnels via SpotPass ou via des téléchargements payants disponibles dès la date de lancement. Via SpotPass, vous rencontrerez des équipes légendaires provenant des autres volets de la saga Fire Emblem, vous recevrez gratuitement des objets spéciaux, de nouvelles cartes et des défis coopératifs. Via les téléchargements payants, vous pourrez repousser les limites de votre campagne principale en obtenant de nouveaux scénarios de combat : découvrez ainsi l’histoire secrète des personnages, obtenez de nouveaux héros dans votre équipe et transférez dans votre campagne des points d’expérience, des objets et des pièces d’or. Enfin, la première carte additionnelle pourra être téléchargée gratuitement pendant une durée limitée, et cela dès le lancement du jeu. Profitez-en pour recruter un personnage spécial de la saga et l’utiliser dans votre aventure !

Fire Emblem: Awakening en Europe, est déjà un succès critique outre-Atlantique, voici quelques-unes des revues sur le jeu :

The Escapist, 10 sur 10 – « Un jeu qui fait acheter une 3DS. »

IGN, 9,6 sur 10 – « Le RPG tactique le plus fluide et éblouissant à paraître sur une console portable » 

Metro, 9 sur 10 – « Ce volet propulse la série au rang de classique et, dans la foulée, donne naissance à l’un des jeux de stratégie les plus captivants et accessibles de l’histoire. »

Gamespot, 8,5 sur 10 – « Un bijou de gaming »

 

[TEST] Epic Mickey : Power of Illusion 3DS


PowerOfIllusion
Avant de commencer cette critique, j’ai un secret à avouer : oui, je suis une joueuse occasionnelle tellement mauvaise aux jeux de plateforme que j’ai fait découvrir à mon mari l’existence du tanuki doré dans le nouveau Mario (privilège réservé aux gens tellement nuls qu’on leur donne l’immortalité histoire qu’ils avancent un peu). Et cela dès les premiers niveaux… Par conséquent, j’ai été assez surprise lorsque j’ai testé sur 3DS la démo du jeu de plateforme Epic Mickey : Power of Illusion et qu’elle m’a plu.

Développé par Junction Point et plus particuliérement Warren Spector (Deus Ex, Dark Project), l’histoire se situe juste après les évènements de Epic Mickey 2 : the power of 2, sorti sur Wii et Wii U. Mickey est appelé à l’aide par son ami Oswald pour sauver les toons faits prisonnier dans un château peuplé d’illusion créées par la sorcière Mizrabel. Le jeu fait bien sûr écho à Castle of Illusion, édité en 1990 sur différentes consoles. Je tiens à préciser que je n’y ai pas joué et que j’ai refusé de le tester, connaissant par ouï-dire sa grande difficulté et craignant de fracasser une manette de MegaDrive contre le mur.

Graphisme

Niveau graphisme, il est très beau. L’effet de relief généré par la 3D est discret et donne un bon effet de profondeur bien que dispensable. Les lieux et les personnages en sprites sont bien modélisés et assez détaillés pour un graphisme à l’ancienne. C’est un bonheur pour les yeux. Les dialogues avec les personnages et les vidéos se font par image fixe différente en fonction du texte et donc du ton du personnage.

Son

Que de la musique et des bruitages. La musique n’est pas inoubliable mais accompagne bien chacun des univers.

Jouabilité

Sur l’écran supérieur, le jeu se joue de façon classique : saut sur l’ennemi, attaque tornade, saut augmentée lors des attaques sur l’ennemi permettant d’atteindre des endroits inaccessibles. Console 3DS oblige, il se joue ausi à l’écran tactile, des objets pouvant être créés ou effacés sur l’écran inférieur à l’aide du pinceau à peinture et solvant de Mickey. Autant certains niveaux peuvent être joués sans quasiment n’y avoir jamais recours, autant d’autres niveaux vous obligeront à rester le stylet à la main pour dessiner et effacer des objets de la quête pour pouvoir avancer. Ce côté peut être lassant voire repoussant pour la plupart des joueurs, tout particulièrement les nostalgiques de Castle of Illusion.

Le pinceau se recharge au fur et à mesure du niveau, plus ou moins vite en fonction des améliorations apportées. A chaque fois qu’un objet est créé, Mickey obtient un bonus temporaire de rapidité et de force, dont la durée dépend de la qualité d’exécution du dessin. Le pinceau permet aussi de se défendre et fonctionne comme une attaque à distance, la peinture octroyant des demi-cœurs et le solvant de l’argent à dépenser à la forteresse.

Difficulté

Elle est assez bien dosée pour les plus jeunes, augmentant au fil des niveaux, mais risque d’être trop facile pour un joueur rodé aux jeux de plateforme. Tous les 3 mondes apparaissent des boss pas trop durs à battre une fois leur pattern trouvé, exception faite du dernier qui m’a demandé beaucoup de temps et d’arrachages de cheveux. Il me semble d’ailleurs déséquilibré par rapport au reste du jeu, en sachant que j’avais quasiment toutes les améliorations possibles.

Les ennemis évoluent au fil des niveaux : attaques à distance multiples, bulles de protection, carapaces et autres joyeusetés les protègent les rendant plus durs à battre et incitant du coup plus à les éviter (quand c’est possible).

La difficulté peut être accentuée si vous décidez de ne prendre aucune aide de jeu supplémentaire (octroyées par Picsou contre l’argent gagné au fil des niveaux ou en accomplissant des quêtes personnages -voir ci-dessous).

Il n’y a pas de statistiques sur la durée passée par niveau, le nombre d’ennemis mis hors service ou la somme d’argent récolté, n’espérez donc pas faire de superplay.

 Univers

Les ailes sont dédiées à des dessins animés spécifiques. Ainsi, vous évoluerez dans l’univers de Peter Pan pour l’aile I, celui d’Aladin pour l’aile II et celui de la Petite Sirène dans l’aile III. Les personnages que vous devez récupérer dans les niveaux proviennent par contre d’univers plus variés : vous retrouverez ainsi au cours de votre périple Donald, Mulan, Cendrillon, Raiponce, Pluto…

Ces personnages ne sont pas jouables : une fois récupérés, ils investissent la forteresse d’Oswald et vous donnent diverses missions vous permettant de récupérer de l’argent ou des bonus (augmentation de la réserve de peinture/solvant, cœurs supplémentaires, nouveau croquis…). Ces missions peuvent être du dessin à accomplir (quasiment impossible à rater), un objet à retrouver dans les niveaux déjà visités ou encore un objet à aller demander à un autre personnage déjà présents dans la forteresse. Cette dernière est la plus ennuyeuse car elle oblige à aller d’une pièce à l’autre.

 Durée de vie

Elle est assez courte : à mon niveau, une dizaine d’heures sans les quêtes annexes, une vingtaine en ayant fini le jeu au complet, toutes quêtes annexes comprises. Pour les joueurs plus expérimentés, comptez donc moins de 10 heures dans le meilleur des cas. Les niveaux ne sont pas très longs : en coupant au plus court et en se dirigeant directement vers la sortie, ils font une dizaine de minutes pour les ailes I et II, un peu plus pour l’aile III.

L’augmentation de durée de vie de jeu se fait surtout par l’ajout de missions consistant à aller récupérer personnages ou objets dans les anciens niveaux, parfois situés dans des lieux accessibles en une seule tentative et nécessitant par conséquent de relancer le niveau en cas d’échec. Par exemple, la poêle de Raiponce dans le niveau d’Agrabah est  située en fin de niveau sous un garde au dessus de pierres à briser et n’a qu’un espace d’accessible. De plus, les objets apparaissent au fur et à mesure des nouvelles quêtes des personnages : il sera donc habituel de devoir revenir dans un ancien niveau que l’on vient de refaire pour y récupérer à nouveau d’autres objets.

Bilan

Au final, sans être le jeu de l’année, c’est un jeu de plateforme rudement sympathique pour la petite joueuse occasionnelle que je suis, la difficulté croissante et l’univers rendant ce jeu accrochant et vraiment pas mal. Une bonne initiation aux jeux de plateforme mais à déconseiller aux joueurs les plus âgés ou aguerris à ce type de jeu.

[NEWS] Le DR KAWASHIMA est de retour !!!

image010

Près de la moitié des Européens est sujette à la « surcharge d’information » et doit gérer de plus en plus d’informations à la fois …

Smartphones, tablettes, réseaux sociaux, e-mails… face à ce flux ininterrompu de communications, a-t-on inconsciemment développé une addiction à l’information ? L’infernal Programme d’Entraînement Cérébral du Dr Kawashima : Pouvez-vous rester concentré ? – troisième volet d’une série aux quelques 2,3 millions d’adeptes en France – se penche sur ce trait caractéristique de notre époque. Le titre sera disponible dans le commerce ou directement via téléchargement sur le Nintendo eShop* exclusivement sur Nintendo 3DS et Nintendo 3DS XL dès le 12 avril 2013.

image005

La société d’étude de marché « Ipsos » a mené une enquête sur le phénomène de surinformation auprès de 6000 européens issus de six pays différents. D’après les résultats obtenus, les Européens reçoivent en moyenne 35 messages électroniques par jour, et 49% des sondés reconnaissent devoir gérer trop d’informations à la fois. De nombreuses personnes avouent avoir des difficultés à se concentrer en ces temps de surinformation. Alors pourquoi ne pas essayer de se libérer de sa dépendance aux nouvelles technologies en améliorant sa concentration tout en s’amusant ? C’est ce que propose Dr Kawashima, neuroscientifique, avec son Infernal Programme d’Entraînement Cérébral conçu pour stimuler notre matière grise via une trentaine série d’exercices et de mini-jeux amusants dont 18 totalement inédits, de manière à aiguiser notre attention et notre concentration. Pour jouer, rien de plus simple : il suffit d’écrire à l’aide du stylet sur l’écran tactile de la Nintendo 3DS.

Les exercices et mini-jeux de L’Infernal programme d’entraînement cérébral ont été conçus pour que le joueur puisse s’exercer quelques minutes par jour. Ainsi, après plusieurs semaines d’entraînement avec le programme du Dr Kawashima, le joueur pourra noter une amélioration significative de sa concentration lors de ses tâches quotidiennes. La difficulté des exercices s’ajuste progressivement au niveau du joueur selon le nombre de réponses correctes fournies pour offrir un entraînement personnalisé. Par exemple, dans l’exercice Calculs infernaux, le joueur doit se souvenir du résultat d’un calcul précédent pour le donner lors du calcul suivant. Les opérations se succèdent inexorablement et le joueur doit faire des efforts de concentration pour ne commettre aucune erreur. L’Infernal programme d’entraînement cérébral vient s’ajouter à un catalogue de jeux déjà disponibles sur Nintendo 3DS et Nintendo 3DS XL, console qui sera proposée en modèle blanc dès le 8 février. Que l’on cherche à entraîner son cerveau avec le Dr Kawashima, à développer sa créativité artistique dans New Art Academy: Apprenez de nouvelles techniques et partagez vos œuvres, ou à résoudre des énigmes dansProfesseur Layton et le masque des miracles, la toute dernière console portable Nintendo saura proposer une avalanche de jeux pour stimuler son imagination.