[INSOLITE] Pourquoi Animal Crossing n’est PAS la vraie vie

Comme vous avez pu le comprendre si vous en avez lu le test, je fais partie de ces gens bizarrement accro à Animal Crossing et capables de passer 45 minutes par jour à arroser des fleurs virtuelles qui finiront de toutes façons par sécher sans raison apparente (bande d’ingrates). Mais une chose est sûre,  s’il est fréquent au bout de trop d’heures de jeu de vouloir sortir son filet à papillon pour en attraper un dans la vraie vie, les 2 ont beaucoup trop de différences pour réellement les confondre. La preuve avec ce comparatif de ce que vous pourriez dire à vos enfants

“On est en hiver, il fait froid, couvre-toi”

On est en hiver, il neige dans le jeu, mes administrés se promènent en tee-shirt à manches courtes et sans pantalon ni chaussures, tout va bien.

 HNI_0099

“Voler les gens, c’est mal”

Prendre dans les objets perdus des objets qui ne vous appartenaient pas, ce n’est pas grave. Elle est belle, la morale, tiens. On parle de GTA mais Animal Crossing , ce n’est parfois pas mieux.

“Maltraiter les gens, c’est mal”

Certes, c’était sans faire exprès mais il m’est déjà arrivée d’arroser les pieds ou de frapper avec la pelle ou le filet mes administrés et après m’avoir évité, ils ont continué à me sourire en se dandinant. Poussez-les pour passer et ils ne vous diront rien. Dans la vraie vie, ils vous auraient déjà hurlé dessus (sauf dans le métro parisien, et encore).

HNI_0024 copie

“L’argent ne pousse pas sur les arbres”

L’argent pousse sur les arbres. Avec les outils adaptés, il y a moyen de faire pousser un arbre à clochettes soit un arbre qui donne de l’argent au lieu de fruits. Sinon, il suffit de secouer un arbre et parfois, 100 clochettes en tombe. Parfois ce sont d’autres objets comme un papier-peint, un micro-ondes… « Je ne comprend pas : j’étais sur le chemin pour aller au travail, j’ai tapé dans un arbre par inadvertance avec ma sacoche et un micro-ondes m’est tombé sur la tête. ».

“Ne tape pas dans les pierres, tu vas te faire mal”

Tapez dans les rochers avec votre pelle, vous risquez de trouver des pièces, des sacs de pièces et même des joyaux déjà taillés comme des rubis, des saphirs, de l’argent, de l’or…

HNI_0067

HNI_0004

“Les cadeaux ne tombent pas du ciel “

Oh, des ballons qui flottent avec un cadeau attaché ! Vite, mon lance-pierre.

” Il faut respecter l’écosystème”

Pêchez autant de poissons que vous voulez, ils sont en quantité illimité. Idem pour les insectes lorsque c’est la bonne saison.

“Ne pêche pas la baleine, c’est un animal protégé. De toutes façons, il te faudrait des outils adaptés comme des harpons”

Une canne à pêche normale suffit et vous pouvez parfois en pêcher 8 par soir.

” Il faut respecter les proportions : un carré ne rentre pas dans un rond”

La baleine citée ci-dessus fait seulement le double de la taille d’un humain lorsqu’on la pêche et à peine le triple de la taille d’un bar. Et les flocons de neige font la taille de ma main.

HNI_0089

“Le sac de Mary Poppins, c’est de la fiction”

Dans mon sac, qui n’est même pas sur mon dos d’ailleurs (ou alors, il est invisible), j’ai une pelle, un filet, un lance-pierre, un arrosoir à réserve d’eau illimité, 9 pommes, un buffet, une baleine (oui, j’aime beaucoup les baleines), etc.

D’ailleurs, mes administrés arrivent à voir ce que j’ai dans mon sac à dos invisible puisqu’ils demandent parfois à me racheter un des objets ou des poissons que je viens d’avoir. Pas forcément idéal pour les surprises : «  – Oh, mon chéri, c’est une bague de fiançailles ? “

” La loi de l’offre et la demande fait varier les prix”

Ramenez 25 poulpes à Risette, la boutique d’occasion, et elle vous en offrira toujours le même prix. Par ailleurs, elle vous rachète quasiment tout, à se demander où elle met tout ça.

” Devenir propriétaire est devenu impossible”

Au bout de 6 mois de jeu, j’ai une maison énorme avec 4 pièces au rez-de-chaussée, un étage et un sous-sol. Et encore, je n’ai pas fini d’agrandir toutes les pièces annexes.

” La peau de la banane ne se mange pas.”

Offrez une banane à vos administrés et ils la mangeront complètement. Pareil pour les pommes (trognon et queue compris) ou pire, les noix de coco. Les emèdes de chez Méli et Mélo doivent partir comme des petits pains avec les problèmes de digestion que ça doit entraîner.

” Il faut faire attention à la planète et ne pas polluer “

Dans ma ville, il y a mes administrés et moi, sauf dans la zone commerciale où certains de mes anciens habitants viennent zoner et dans le camping où des personnes d’autres villes viennent s’installer pour une journée (mais ce dernier est un ajout assez récent). Donc quand je récupère des chaussures ou des pneus lorsque je pêche, c’est que soit mes administrés soit les gens des autres villes sont des gros pollueurs. Je ne savais pas que j’étais limitrophe de Paris (mauvaise expérience du métro parisien, désolée).

” Les fleurs, c’est fragile “

Si tu cours dedans, oui. Sinon, tu peux faire rouler une boule de neige aussi grande que toi, elles s’en fichent. Idem quand mes administrés marchent allégrement dedans. Elles ont une forme d’invulnérabilité partielle bien à elles.

HNI_0002

HNI_0026

” Le sens du bon goût, c’est important “

Certaines des recettes de ce que boivent mes administrés me font peur : par exemple, un milkshake au cerfeuil ou du jus d’épinard. Bon, j’invente, mais on n’est pas loin. Et pour embellir la ville et qu’elle soit un peu plus à la mode, ils leur arrive de me proposer les projets d’une montagne de pneu, d’un empilement de tuyaux ou d’une poubelle…

” Aie un peu de bon sens, voyons “

Proposer l’installation d’un hamac en plein hiver ou d’un feu piéton alors qu’il n’y a ni route ni voiture ne les choque pas. Leur propos aussi est parfois quelque peu incohérents.

HNI_0024

HNI_0069

HNI_0060

” C’est ton anniversaire, souffle les bougies de ton gâteau “

Pour le coup, ça c’est pareil ! Il faut souffler dans le micro de la 3DS pour souffler les bougies. Dans le RER en heures de pointe, vous n’avez pas l’air bête, tiens.

HNI_0008

Je pourrais aussi dire que dans la vraie vie :

– quand on tape du pied dans une petite boule de neige, elle explose, elle ne devient pas un peu plus grande

– les boules de neige qui font une taille humaine ne disparaissent pas parce que l’on a discuté avec un habitant pendant qu’on les poussait. Elles ne disparaissent pas non plus en l’espace de 10 minutes parce qu’on a mis trop de temps à rapporter la seconde et encore moins pour réapparaitre plus petite à l’autre bout de la ville.

– vos voisins ne passent pas leur temps à vous interpeller pour vous demander de leur pêcher quelque chose, leur ramener un fruit, vous vendre un truc ou leur confirmer que leur salutation ou leur ponctuation de fin de phrase sont bien… Ils ne s’invitent pas non plus chez vous dès que vous y restez plus de 2 minutes. Même quand vous êtes au milieu de l’océan et que vous pensez être tranquille, Pascal surgit derrière vous dès que vous avez pêché un pétoncle pour vous le racketter ! Mes administrés sont des stalkers ! Non mais regardez, je vous assure que ça fait peur, la première fois ! *musique des Dents de la Mer*

HNI_0022
 

– il n’y a pas de micro-climat au dessus des îles qui fait qu’il y fait beau et chaud toute l’année

Bref, autant de petites choses qui font que non, même s’il y ressemble un peu, Animal Crossing, ce n’est définitivement pas la vraie vie. Finalement, c’est peut-être ça, sa force. Allez, je retourne arroser des fleurs et construire des bonhommes de neige.

 

[EVENT] « ANIMAL CROSSING : NEW LEAF » : L'exposition participative ouvre enfin ses portes à Paris !

IMG_7575Nintendo France s’apprête à offrir une galerie éphémère à son fameux jeu Animal Crossing : New Leaf, véritable phénomèneavec 4 millions d’exemplaires vendus au Japon et plus de 200 000 joueurs en France.

L’exposition  Animal Crossing : New Leaf  ouvrira ses portes du 18 octobre au 4 novembre à L’Imprimerie, 16 rue Saint-Merri, dans le 4e arrondissement de la capitale.

Animal Crossing : New Leaf, c’est un jeu dans lequel on crée sa propre maison, son propre village, ses propres vêtementsexactement comme on en a envie. Chacun peut laisser libre cours à son imagination et tenter de débloquer autant d’accessoires qu’il le veut pour créer le monde qui lui ressemble le plus. Cela a donné naissance à de nombreux univers uniques et inattendus sortis de l’imagination des joueurs : des maisons de pirates, d’autres aux couleurs d’Halloween, des univers « geeks », hard rock, aux couleurs de Mario, de Sherlock Holmes ou du Professeur Layton….C’est cette créativité que Nintendo souhaite mettre à l’honneur avec l’exposition participative qui ouvrira ses portes à Paris le 18 octobre.

L’exposition proposera, dans un espace de 140 m2, de découvrir le jeu, son univers, mais aussi des centaines de captures d’écran d’intérieurs réalisés par des joueurs de toutes les régions de France.

Animal Crossing : New Leaf  met à disposition des utilisateurs des objets de décoration ainsi que des outils de création permettant des milliers de possibilités. C’est cette diversité et cette créativité qui seront montrées au public. Des ateliers coloriages seront proposés aux enfants chaque jour de 14h à 17h. Ils pourront choisir un dessin à colorier parmi plusieurs réalisations proposées par la talentueuse dessinatrice et coloriste de bandes dessinées Thorn. Cette dernière, fan d’Animal Crossing : New Leaf, a déjà publié certaines de ses œuvres relatives à l’univers du jeu sur son blog :http://bulleblog.tumblr.com/. L’occasion de repartir avec un coloriage inspiré du jeu !

L’exposition étant par essence participative, il sera également possible pour le grand public d’exposer ses propres créations et ce durant toute la durée de l’événement. Pour cela il suffira soit d’envoyer par internet sa capture d’écran vial’outil de partage d’image de la Nintendo 3DS avec le hasthag #ExpoACNL, soit venir le faire imprimer directement à la galerie, à condition de venir avec une console ou une carte SD contenant la capture d’écran. Alors n’hésitez pas à envoyer vos créations dès maintenant, elles seront peut-être affichées.

Des bornes Nintendo 3DS seront à disposition de ceux qui désirent découvrir Animal Crossing : New Leaf.
Le public pourra alors s’immerger dans le monde paisible d’Animal Crossing: New Leaf où règnent harmonie et partage.

[EVENT] Tout le monde a ses chances d'être exposé avec l'exposition participative « ANIMAL CROSSING : NEW LEAF » qui ouvre le 18 octobre à Paris

nfr_cdp_exposition_animal_crossing_new_leaf.002Venez découvrir l’univers du jeu phénomène et exposer la décoration de VOS rêves 

Nintendo France s’apprête à offrir une galerie éphémère à son fameux jeu Animal Crossing : New Leaf, véritable phénomène avec 4 millions d’exemplaires vendus au Japon et plus de 200 000 joueurs en France.

L’exposition  Animal Crossing : New Leaf  ouvrira ses portes du 18 octobre au 4 novembre à L’Imprimerie, 16 rue Saint-Merri, dans le 4e arrondissement de la capitale.

Animal Crossing : New Leaf, c’est un jeu dans lequel on crée sa propre maison, son propre village, ses propres vêtements exactement comme on en a envie. Chacun peut laisser libre cours à son imagination et tenter de débloquer autant d’accessoires qu’il le veut pour créer le monde qui lui ressemble le plus. Cela a donné naissance à de nombreux univers uniques et inattendus sortis de l’imagination des joueurs : des maisons de pirates, d’autres aux couleurs d’Halloween, des univers « geeks », hard rock, aux couleurs de Mario, de Sherlock Holmes ou du Professeur Layton….C’est cette créativité que Nintendo souhaite mettre à l’honneur avec l’exposition participative qui ouvrira ses portes à Paris le 18 octobre.

L’exposition proposera, dans un espace de 140 m2, de découvrir le jeu, son univers, mais aussi des centaines de captures d’écran d’intérieursréalisés par des joueurs de toutes les régions de France. Animal Crossing : New Leaf  met à disposition des utilisateurs des objets de décoration ainsi que des outils de création permettant des milliers de possibilités. C’est cette diversité et cette créativité qui seront montrées au public. Des ateliers coloriages seront proposés aux enfants chaque jour de 14h à 17h. Ils pourront choisir un dessin à colorier parmi plusieurs réalisations proposées par la talentueuse dessinatrice et coloriste de bandes dessinées Thorn. Cette dernière, fan d’Animal Crossing : New Leaf, a déjà publié certaines de ses œuvres relatives à l’univers du jeu sur son blog : http://bulleblog.tumblr.com/. L’occasion de repartir avec un coloriage inspiré du jeu !

L’exposition étant par essence participative, il sera également possible pour le grand public d’exposer ses propres créations et ce durant toute la durée de l’événement. Pour cela il suffira soit d’envoyer par internet sa capture d’écran via l’outil de partage d’image de la Nintendo 3DS avec le hasthag #expoACNL, soit venir le faire imprimer directement à la galerie, à condition de venir avec une console ou une carte SD contenant la capture d’écran. Alors n’hésitez pas à envoyer vos créations dès maintenant, elles seront peut-être affichées.

Des bornes Nintendo 3DS seront à disposition de ceux qui désirent découvrir Animal Crossing : New Leaf. Le public pourra alors s’immerger dans le monde paisible d’Animal Crossing: New Leaf où règnent harmonie et partage.

Infos pratiques :
Exposition : Animal Crossing : New Leaf
Lieu : L’Imprimerie – Paris, Le Marais 16 rue Saint-Merri 75004
Date d’ouverture au public : du 18 octobre au 4 novembre.
Du lundi au dimanche de 12h30 à 19h30.
Gratuit pour tous.

[TEST] Animal Crossing New Leaf : le jeu qui vous fait oublier la vraie vie (test de Winry26)

Animal Crossing est un jeu qu’en gros, on aime ou on n’aime pas.
Globalement, c’est un jeu de gestion où il n’y a pas grand chose à faire :
– cueillir des fruits et des fleurs pour les revendre
– attraper des insectes (à donner au musée ou revendre)
– pêcher des poissons (à donner au musée ou revendre)
– décorer sa maison avec des accessoires achetés à la supérette ou gagnés lors de missions effectuées auprès des habitants
– habiller son avatar avec des vêtements et accessoires acquis de la même façon
– déterrer des fossiles (à donner au musée ou revendre)
– payer l’emprunt de sa maison et l’agrandir dès que possible (d’où l’intérêt des tâches ci-dessus)
En fait, la recette n’a pas vraiment changé depuis le jeu sur DS de 2006. Petite nouveauté de cette version : je suis maire ! Winry, maire de la charmante ville d’Abazut, peut donc voter contre de menues clochettes des arrêtés permettant de vendre ses objets au meilleur prix, d’obliger les boutiques et les habitants à se lever plus tôt ou au contraire à se coucher plus tard (pratique quand on fait cela le matin en partant à 7h00 au boulot). De même, elle choisit où elle va installer de nouvelles infrastructures :  pont,  bâtiments , bancs, etc. Niveau amélioration, le système de jeu en réseau est assez aisé à utiliser et l’île de Tortimer, l’ancien maire parti à la retraite, permet de jouer seul ou à plusieurs à des mini-jeux dans un univers toujours ensoleillé , contrairement à la ville dans laquelle il fait parfois un temps bien pourri genre pluie qui tombe à verse.
Les magasins aparaissent et s’agrandisent en fonction de notre avancée.
Parfois, des insectes kamikaze se jetteront à l’eau pour éviter que vous ne les attrapiez. Je ne suis pas certaine qu’ils sachent nager.

C’est là toute la magie (ou la sorcellerie, je ne sais pas vraiment) de ce jeu. Peu de choses à faire et pourtant , il devient vite chronophage et addictif. En moins de temps qu’il ne le fallait pour le dire, je suis retombée dedans au point de vider la maigre batterie de ma 3DS en 2 voyages de RER.

Je ne vais pas faire un article poussé sur Animal Crossing, les systèmes de jeu ayant déjà été décrits de nombreuses fois depuis la sortie du jeu. Je n’avais pas touché à Animal Crossing depuis des années et j’ai vite repris mes habitudes : parler aux habitants et essayer de contenter leurs désirs (et parfois rire intérieurement de leurs remarques, j’en ai d’ailleurs mises quelques unes dans la galerie ci-dessous), veiller à la santé des fleurs et des arbres, faire du shopping, aller danser au son de Kéké qui fait en plus discothèque.

Globalement, j’aime beaucoup cet animal Crossing qui comme à chaque fois, me fait oublier qu’il y a une vraie vie et dans lequel je passe une heure à cueillir des fruits et à les revendre. Mais ATTENTION: essayer Animal Crossing, si vous n’avez jamais encore essayé, revient à prendre le risque de vouloir dans la vie réelle sortir un filet d’un sac à dos invisible pour attraper le papillon sur la vitre de l’arrêt de bus ou une pelle pour creuser dans la petite faille du chemin que vous empruntez pour rentrer chez vous, ou encore essayer de changer de vêtements quasiment juste en claquant des doigts. Oui, Animal Crossing New Leaf, c’est une seconde vie en plus de la vôtre. Après, si vous en avez le temps, je vous conseille grandement de vous y jeter.