[TEST] RAGE

Un nouveau chroniqueur sur Clem2k.com nous donne son avis sur son expérience de jeu sur RAGE. N’étant pas un fan de FPS (ça me dérange physiquement, j’ai des nausées quand je joue), bref, quand un nouveau chroniqueur arrive et qu’il me propose son avis sur un FPS bah moi je dis BANCO donc je vous présente un article d’Hannibal47 sur le jeu RAGE :

Comment vous présenter RAGE, un jeu made in Bethesda, à qui on doit la magnifique série des FallOuts, et ID software reconnu pour les très nombreux Doom, Quake, jen passe et des meilleurs. Pour vous résumer la chose, prenez un shaker, mettez une fin du monde, des ennemis divers et variés, un tempérament à la Doom, et arrosez le tout d’un soupçon de Mad Max et vous obtenez RAGE.

Alors l’histoire, comme tous les jeux post-apocalyptique, elle ne casse pas des barres. La terre a été dévasté par un météore (pour une fois que l’homme n’y est pour rien), et des survivants ont été placés dans des sortes d’abris appelés des arches. Je me réveille donc de ce sommeil cryogénique, et en voiture Simone. A ma sortie, après une (presque) crise cardiaque due a un bandit qui as dû me confondre avec un péon du coin, voilà donc le début dune grande aventure où il va falloir, comme d’habitude, jouer les larbins sans cervelle et faire les petites courses des uns et des autres. Les missions sont assez variées, mais on reste dans le banal, on avance dans la zone d’un gang et on déchiquette tout ce qui se trouve sur son chemin afin de trouver un objet à ramener, ou un mec a tuer. Quelques missions annexes où il s’agit de couvrir une personne à laide d’un sniper, daller réduire en bouillie un groupe de bandits qui enquiquine le patron du bar du coin,  ou quelques mini-jeux ou courses en voiture viennent rajouter un petit plus à l’expérience de jeu. Tout un panel de mini-jeux d’argent s’offre également à vous, histoire de se faire quelques ronds pour aller acheter un peu d’objets et ne pas se retrouver en panne en plein milieu dune cache ennemie.

Passons au gameplay :  à tous les fan de FPS pur et dur, vous allez être aux anges!!! Ca bourine, ça tire dans tout les sens, et des tonnes dhémoglobine viendront tapisser le sol pour peu que vous soyez équipé comme il se doit. Dans lensemble, le jeu est assez maniable, même si il arrive de rager parce que votre tir passe juste au dessus de la tête dun ennemi alors que votre viseur est dessus. Sinon, question arsenal, cest le moment de samuser : 9 armes et des munitions améliorées pour quasiment toutes sont a votre disposition pour anéantir tout ce qui se dresse sur votre chemin. Du flingue de base, qui crache tout son chargeur en une rafale, au shotgun à balles explosives ou encore le wingstick, sorte de boomerang tranchant à la Mad max, il y en aura pour tout les goût. A vous dadapter votre stuff et vos munitions en fonction de la situation et de votre style de jeu. Pensez seulement à partir bien équipé, qui sait sur quoi on peut tomber une fois seul dans le wasteland

Vous me direz que cest bien joli toutes ces armes, mais sur quoi je vais pouvoir lâcher toute ma hargne dune sale journée? Une fois de plus, les studios ont fait du bon boulot, les ennemis sont assez variés et aucun deux naura la même approche de la situation. Par exemple, au début du jeu, vous pouvez tomber sur un pauvre mutant qui a lair un peu faiblard, jusquau moment où celui-ci se met à sauter dans tous les sens et contre les murs pour vous taillader la tête, ou encore les forces de lautorité qui se cachent derrière leur tourelle ou autre bouclier énergétique. La présence de quelques boss viendra aussi agrémenter tout ça mais chut, pas de spoil

Les combats en voiture sont sympathiques, mais on est loin de la maniabilité d’un Motorstorm. Les routes sont malheureusement vides de toutes carcasses de voitures ou autres joyeusetés de ce genre que l’on attend d’un monde post-apo. Quelques rares téméraires et suicidaires véhicules ennemis viendront essayer de transformer votre bolide en tas de boue, mais grâce a un matériel assez varié, vous ne vous lasserez pas de voir des tonnes de ferraille prendre feu et voler dans tout les sens. Une ambiance qui rappelle ce bon vieux Vigilance 8 avec ces mines et autres gadgets bien fun.

L’interface est assez simple malgré un inventaire assez chaotique. On se retrouve vite à ne plus savoir où sont passés nos petits gadgets meurtriers ou nos très chères grenades. Point super positif, pas besoin de courir à l’autre bout de la map pour crafter un objet, car cette action se réalise a partir de votre inventaire, donc vous avez la possibilité de créer un drone sentinelle, sorte de petite araignée méca, en plein combat si la situation devient vraiment trop ardue.

Dernier point, et non des moindres, l’aspect général du jeu. Malgré des décors somptueux et un souci du détail minutieux, aussi bien pour les armes que pour les ennemis, il est fréquent que le moteur graphique parte en cacahuète et que l’on se retrouve avec un vieux pan de mur tout crade au milieu dune si joli vue. Les effets de fumée ainsi que ceux du feu sont bien rendus et ne font pas tache en pleine action. Les bandes sons et les musiques nous mettent tout de suite dans l’ambiance et permettent de s’immerger complètement dans le jeu.

En résumé, voila un bon jeu pour les fan de FPS à lancienne qui désirent renouer avec les vieilles formules d’antan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.