[HUMEUR] Un rage quit sur les jeux vidéo ?

eIl y a des jeux PC que j’ai attendus, parmi eux on trouve Diablo III et SimCity, … oui avec le titre et ce début vous savez ce que je vais vous dire. Alors déjà soyons clairs, ceci est une humeur, et une opinion, je suis en train d’exprimer uniquement ce que je ressens, je ne sais pas ce que vous ressentez mais moi je suis au bord du ras le bol général sur le sujet des jeux vidéo. Au départ un jeu est censé nous donner du plaisir, aujourd’hui les jeux me divertissent tout au plus et je prends de moins en moins de plaisir avec.  Il y a plusieurs facteurs :

Volontairement je ne donnerai pas d’exemple explicite, certes vous reconnaîtrez sans problème certaines de mes allusions, mais là n’est pas le point, je ne veux pas dénigrer qui que ce soit. Pour les 2 exemples pris plus haut, ce sont eux qui vraiment m’ont conduit à cette réflexion personnelle …

1 – Le prix des jeux et du matériel :
Histoire d’être bien clair, je ne pense pas que les jeux vidéo coûtent beaucoup plus cher qu’avant, en 1990 j’achetais mes jeux environ 350FF, si on ramène le tout en euros et en tenant compte de l’inflation on se retrouve avec 350 francs de 1990 qui auraient valu environ 75 euros en 2011 (Source : express.fr ). Par contre ce qui me choquait, et me choque toujours c’est le rapport qualité prix que certains acteurs principaux du marché nous proposent. Quand on voit que pour jouer comme dans une pub télé avec tous ses amis il faut être équipé d’une console, de 4 manettes supplémentaires, voire d’une manette « classique », et surtout que le budget pour tout ça avoisine 600 euros, le tout pour du matériel qui n’est pas tout jeune, qui n’est pas révolutionnaire (techniquement) on est en droit de se demander pourquoi c’est si cher …

2 – Les systèmes de protections :
Pour moi les systèmes de protections sont légitimes, je comprends que les développeurs et éditeurs veuillent protéger leur propriété intellectuelle. Ce que je ne comprends pas c’est le peu d’égard apporté aux clients qui achètent leurs jeux. Quand un système de protection empêche un joueur qui a payé de lancer son jeu, le seul qui y perd c’est le joueur honnête. Le gars qui veut pirater le jeu va se tourner vers ses filières habituelles, et attendra certes un petit peu avant que la protection soit contournée, mais il finira par jouer au jeu sans payer. Les perdants dans l’histoire ? Le joueur honnête, et surtout l’image de l’éditeur qui a mis en place la protection en question. Certains éditeurs et développeurs vont corriger les défauts, et sans doute atteindre une niveau de qualité acceptable dans ses DRM camouflés en sauvegarde dans le cloud, mais cela veut dire que tout joueur potentiel devra connecter son matériel, et que Big Brother is watching you … On vous considère comme une personne malhonnête juste parce que vous voulez jouer, avec ces méthodes on nous dit que chaque joueur est potentiellement malhonnête … Je trouve ça dégoûtant, mais je ne vois pas de solution de remplacement pour protéger les éditeurs.

3 – Le nivellement par le bas :
Le coût de production d’un jeu vidéo n’a cessé de croître ces dernières années, donc pour offrir au joueur une expérience digne de ce nom il n’y a que quelques options. Soit on met le budget et on communique à fond dessus pour que le jeu soit un tant soit peu rentable, ça c’est les blockbusters, mais du coup pour plaire au plus grand nombre (car selon moi c’est de cela qu’il s’agit) on épure le jeu de tout ce qui pourrait faire débat et on se retrouve avec de grosses productions qui suivent les codes qui fonctionnent, et qui en somme ne prennent pas trop de risques. Les exceptions existent certes, mais sur du blockbuster ça fonctionne un peu comme pour le cinéma : gros budget = pas de prise de risque. Pour les jeux qui ont moins de budget on trouve les jeux qui surfent sur des tendances ou des licences, et là on voit des jeux qui ne sont souvent pas assez travaillés, pas assez pensés, pas assez débuggués, et qui au final sont moyens voire justes injouables …

4 – Les jeux en kit :
Les meubles en kit c’était une révolution, surtout ça permettait de faire baisser les coûts pour le consommateur. Pour le jeu vidéo c’est une autre histoire : on achète un jeu, mais en fait on a pas tout le jeu. Sur les anciennes consoles comme la Megadrive ou la SNES pour avoir des vies infinies ou des items bien cheatés on entrait un code au pad, on trouvait ce code soit en regardant Microkids sur FR3, ou en lisant Consoles+, mais aujourd’hui il faut payer 4€99 pour avoir la même chose … A la rigueur quand c’est pour avoir toute une expérience nouvelle de jeu, quand on nous offre de renouveller la durée de vie du jeu en lui rajoutant une dizaine d’heure, pourquoi pas, mais pour débloquer un objet ou personnage bonus, j’ai l’impression de me faire pigeonner …

5 – C’est pas grave si le jeu n’est pas fini le client va tester et débugguer :
Annoncer un jeu pour une date précise c’est une contrainte forte pour les équipes de développement, derrière il y a le marketing qui se met au boulot, c’est une grosse machine certes. Mais dès qu’on achète un jeu et que l’on doit se taper 12 patchs en moins d’un mois ca veut forcément dire que le jeu était clairement pas prêt pour sortir à la date prévue. Certes pas mal d’entres nous ont leurs consoles connectées, mais ce n’est pas le cas de tout le monde (et je connais des gens pour qui ce n’est pas le cas). Du coup ceux là, ils font quoi ? Ils ont un jeu bien moisi qui n’a pas pu profiter des correctifs ? Bah j’ai bien peur que oui …

6 – Ca serait pas de ma faute aussi ?
Si entièrement ! J’ai participé comme vous à tout ça : j’ai acheté des DLC qui ne justifiaient en rien de débourser 5 euros pour un perso de plus dans un jeu de baston, j’ai acheté des consoles qui ne servent à rien juste parce que c’est « nouveau », et elles ont pris la poussière parce qu’en fait y a pas tant de jeux que ça qui valent le coup dessus. J’ai acheté des consoles hors de prix à leur sortie, alors qu’elles ont baissé de prix pour atteindre un niveau plus correct plus tard (seulement quelques semaines plus tard pour une certaine portable) … J’ai acheté des versions collectors qui « ont la classe » près de 150 euros pour un jeu et un bidule en plastique avec un DLC moisi, mais c’est pas grave parce que c’est rare …

Si on rajoute à ça toutes les rumeurs (mort de l’occase, consoles connectées de façon obligatoire, DRM, …) qui concernent les futures générations de consoles, voire si on voit ce que propose la première de la nouvelle vague de consoles, je me demande si je vais continuer à suivre l’actu du jeu vidéo, si je ne vais pas tout simplement « rage quitter » le jeu vidéo en général … Ce ne sera sans doute pas de la rage, parce qu’il y a encore certains jeux que j’attends, mais à force de me décevoir je pense que les éditeurs/développeurs/constructeurs vont me perdre … Je peux aussi tout simplement me rabattre sur mes consoles rétro mais ce qui est sûr c’est que le jeu vidéo se prépare peut-être à une nouvelle crise, en tout cas avec moi …

2 réponses sur “[HUMEUR] Un rage quit sur les jeux vidéo ?”

  1. Je suis plus ou moins d’accord avec toi. C’est vrai qu’il y a un problème.
    Qu’on me dise pas que c’est de la faute du coût de dévellopement…
    On le voit aujourd’hui, on trouve bien plus de jeu indépendant bien plus sympa à jouer , alors qu’il n’ont pas coûter tant que ça à faire, que des grosse licences qui ont demander des millions…
    Ce problème vient surtout du fait que beaucoup d’éditeur ne sont plus là pour faire des jeux pour divertir, mais pour se faire du fric et …. c’est tout…. ( Je ne sortirai qu’un exemple pour illustrer mon propos : un certain Call Of ….. )
    Il y a aussi le phénomène dit de : Casualisation .
    Certes c’est un peu une bonne excuse, mais il faut avouer que sur la génération actuel de console, c’est rare de trouver un jeu qui nous propose de vrai challenge.
    C’est pareil pour les RPG : Ils sont où les bons RPG ? Il est où le bon vieux système de tour par tour qui nous demandais un minime de stratégie pour les combats ?
    Ba tout simplement, il a été perdu…. Maintenant, on voit les ennemis, tout doit être aller vite et être accessible, et même pour un RPG, on nous parle de combat dynamique où il ne faut presque plus réfléchir, on fonce dans le tas et ça suffit….
    Et je peux continuer pas mal de temps comme ça, mais je vais pas le faire sinon je sens que ça va lancer un débat assez stérile.
    Mais je peux le dire, malgré tout j’ai quand même trouver de bons jeux. Tout espoir n’est pas perdu.

    1. Sur le RPG ton exemple est on ne peut plus vrai … les modes casuals fleurissent, mais tant que ce n’est pas au détriment du vrai challenge qui existe en mode normal ou difficile pourquoi pas, ca démocratise le genre. Après il reste les (trop) rares exceptions (comme Resonnance of fate) ou les remixes de vieux jeux (Tactical Ogre, FF Tactics, …) mais ce ne sont que des portages. Je suis un grand fan du genre aussi, et je ne trouve plus beaucoup de jeux à mon gout (hormis sur les portables de Nintendo …).
      Je suis aussi un fan de jeux de course d’arcade, plus particulièrement des Ridge Racer, sauf que la série a beaucoup évolué, et pour moi qui adore les épisodes PSX, du coup quand je vois les derniers épisodes j’hésite entre crier au scandale et vomir : les jeux sont pas mauvais mais ils ne correspondent plus du tout aux repères établis par la série.
      Après je suis peut être un vieux couillon qui aime pas le changement, mais si c’est changer pour renouveler le genre parce que la mode ou le marketing l’impose, je trouve ça dommage.
      Tu as raison de dire que tout espoir n’est pas perdu, quand je vois le nombre d’heures de jeu que j’ai sur Trials EVO, Sonic and all star Racing transformed, … tout est pas foutu, mais je ne peux plus faire aveuglément confiance avant de lacher 70 euros, et je ne considere plus forcément que l’achat d’un jeu vidéo me procurera du plaisir …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.