[HUMEUR] A la mode geek

Alors on va remettre les choses dans l’ordre de suite, selon wiki un geek c’est :

« Geek (/gik/), parfois francisé en « guik » est un terme d’argot américain, qui désigne de façon péjorative, à l’origine, une personne bizarre perçue comme trop intellectuelle. Le mot a été peu à peu utilisé au niveau international sur Internet de manière revendicative par les personnes s’identifiant comme tel. Le terme a alors acquis une connotation méliorative et communautaire. »

Voilà, sauf que la définition a évolué et c’est bien ce qui me choque. Pourquoi ça me choque ? Parce qu’on veut nous vendre du geek partout. Ma réflexion et ce billet date un peu, j’ai ça en tête depuis un moment mais une vitrine que j’ai vue aujourd’hui à la défense me rappelle à l’ordre et fait que j’ai envie de vous en parler :

Des manettes PSX peintes pour vendre des fringues … Voilà, déjà je ne vois pas le rapport, et ensuite ça me choque en tant que collectionneur de voir exposé dans le repère du consumérisme des cadavres de dual shock.

J’ai la trentaine, je suis un geek depuis ma première calculatrice programmable … Avant j’étais un gamer c’est tout. Quand j’étais plus jeune j’adorais les maths à l’école, je n’étais pas fan du sport, je détestais trainer dehors, et je me plongeais dans mes bouquins de programmation … Du coup ma vie sociale était plus que limitée, je ne vais pas pleurnicher, parce que j’étais presque heureux. Presque parce que si personne ne m’avait pris pour un punching ball (à cause de mon look, et de mes passions), j’aurai été très heureux. Vu l’étymologie du terme geek je considère aujourd’hui qu’appartient à cette communauté ceux qui ont souffert d’être geek, ceux de qui on s’est moqués … Aujourd’hui le terme est « cool », et le premier quidam qui a vu The Avengers se revendique geek ! Toujours dans les centres commerciaux on voit de plus en plus de produits destinés aux pseudos geeks, d’un coté c’est bien, mais de l’autre ça me donne l’impression de me faire voler mon identité. J’ai l’impression que c’est une mode comme « les vampires » …

Si jamais je me plante et que c’est une vraie évolution des moeurs, cela voudra dire que plus aucun gamin ne se fera « taquiner » parce que c’est une tronche ou un feru de sciences (j’allais dire torturer mais on va espérer que ces cas sont rares). Si je me plante, c’est une bonne chose, sinon c’est juste un moyen pour la Fnac, Virgin et autres vendeurs de faire du blé, pour que le cinéma enchaine les films a base de licences de jeux vidéo, pour qu’on entende encore plus de musique à base de dubstep, … Mais sinon est ce que le gamin qui code en php dans son coin, qui bidouille du pc et kiffe linux, est ce que ce sera lui le gars cool de son lycée ???

N’hésitez pas à réagir, j’aimerai avoir votre avis, j’aimerai savoir si vous avez la même impression que moi …

4 réponses sur “[HUMEUR] A la mode geek”

  1. C’est un sentiment que je partage depuis des années. Le plus pathétique étant lorsque des accros de Fesse Bouc et de ses jeux stupides ou le premier Macfag venu (je n’ai rien contre la pomme, mais être geek et être branché tendance high tech, ça n’est pas franchement la même chose, voire même un poil antinomique) se revendiquent « geeks »…
    Pour ma part, comme je disais sur FB (mais c’est toujours mieux de commenter l’article originel) je suis plus une nerd (une rôliste, une cosplayeuse, une lectrice de comics et de manga, un rat de bibliothèque, une hobbyiste Warhammer) qu’une gameuse ou geek, et ces pans là de la sous (ou contre) culture de masse ne sont pas encore trop repris par la mode, donc ça va encore.
    Mais ce que je trouve le plus triste c’est que cette mode n’est pas véhiculé par les geeks et ne les met pas en avant, au mieux elle se moque gentiment d’eux… non, cette mode est doucement « ironique » (comme les trucs de hipsters en gros) et reprise par les gens branchés, les personnes à fond dans le système, dans la société de consommation massive, les ex mecs et nanas populaires de nos lycées, ceux justement qui se moquaient de nous. Et ça n’est pas pour autant qu’il vont sortir les codeurs, les hardcore gamers de devant leurs ordis et soudain leur rendre hommage, non, ils vont les laisser dans leur ombre, grapiller la surface de leur culture et se faire mousser avec ça… je trouve ça assez gerbant…
    Par contre, c’est vrai que le monde universitaire et littéraire, lui, ayant naturellement recueilli les nerds de ta génération, qui sont maintenant en âge de publier, de tenir des conférences, des émissions de radio etc… ce monde donc commence à se pencher sur des genres auparavant délaissés comme la SF, l’horreur ou la fantasy (Lovecraft par ex est de plus en plus cité depuis 4/5 ans) et ça, c’est plutôt chouettos.

  2. Tout ceci n’est qu’un effet de mode cela passera. Aujourd’hui le geek c’est chic mais demain ce sera autre chose. Que tous ces pseudo geek passent une nuit à programmer sur un vg 5000 et on en reparle ^^

  3. Pourquoi avoir besoin d’une étiquette pour vivre heureux ?
    Le tout n’est il pas de faire des choses que nous aimons, tout en respectant ce/ceuxqui nous entoure ?
    Je me retrouve dans les descriptions ci-dessus, moyenne en cours pour ne pas devenir la « chouchou » de la classe (et donc être tranquille), restant dans sa chambre pour lire, ou jouer, non comprise par les gens de mon entourage…
    Mais je ne me considère ni « geek », ni « nerd », ni « gameuse », seulement moi-même.
    Mais ce n’est que mon point de vue 🙂

    1. C’était comme toi que je me voyais quand j’étais plus jeune, aujourd’hui j’ai la trentaine, et je me suis habitué à cette étiquette, j’y suis attaché, c’est un peu comme si une mode me volait un bout de moi, ça me dérange … bon je vais continuer d’être moi même, mais ça me gêne … (et surtout j’ai envie de distribuer des baffes aux gens qui se croient geek rien que parce qu’ils ont un iPhone … et j’en ai dans mon entourage !)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.