[TEST] GPD WIN

img_1231En cette période d’annonce de sortie de nouvelle console portable, je me suis posé plein de questions. Comme d’habitude, le matériel ne m’intéresse que très peu. Ce sont les fonctionnalités et les jeux que je regarde en premier. Du coup la Switch de Nintendo me fait évidemment de l’oeil … Pourquoi je vous raconte tout ça ? Bah parce que sur la line up de départ de cette console, seul un jeu m’attire vraiment (et encore vu que c’est Mario Kart 8 « deluxe », ce n’est qu’une ré édition).

Je joue beaucoup, du moins pour un quasi quadra, mais je joue surtout dans le RER en allant et en rentrant du boulot. Du coup les consoles portables sont mes machines préférées. Sur tout 2016 j’ai joué un peu avec ma 3DS, et beaucoup avec ma PSP (sur Rockband Unplugged et Final Fantasy Tactics: The War of the Lions), aussi sur ma GBA avec FF Tactics (encore) … Mais depuis quelques temps, je rêve de pouvoir profiter de ma bibliothèque Steam dans le RER surtout les jours où le RER A déconne à plein tube (soit très souvent …).

Bon, là on entre dans le vif du sujet : GPD a sorti une machine qui s’engage à vous permettre ce petit exploit avec sa GPD Win. La réponse que vous attendez tous ou presque est : OUI ! (mais …)

Les détails techniques :

Pour faire plaisir à ceux qui lisent CANARD PC Hardware (abonnez-vous !) comme tous les mecs de mon âge feuilletaient les catalogues de La Redoute aux pages sous-vêtements, je vais vous faire la liste du matos qu’il y a dans la bête.

Alors côté CPU, la machine embarque un Intel Atom x7-Z8700 (4 cores 1600Mhz/2400Mhz en turbo mode) qui, pour simplifier, se situe légèrement en dessous d’un Core i3 assez ancien. Ses gros avantages, par contre, sont la très basse consommation électrique et son archi x86-64 qui permettent d’avoir une machine portable avec un vrai Windows 10. Côté carte graphique, bah il n’y en a pas, mais on trouve le très correct Chipset Intel HD Graphics (Cherry Trail Mobile) 600Mhz. On trouve aussi 4Go de Ram et un disque 62GB Samsung CGND3R. Après, tout est prévu pour le jeu, la machine en elle même est quasi de la taille d’une 3DS XL (environ 16*10cm), un écran 720p de 5’5 pouces (tactile) et surtout l’équivalent d’un pad XBOX intégré et placé judicieusement sur la bête. En connectique, on trouve tout ou presque : un USB-C pour la charge rapide, un USB3 pour les périphériques, du HDMI-C, un jack 3.5, et important un port pour micro SD. Chose assez sympa : les sticks servent aussi de souris (un switch permet de passer du mode PAD au mode souris et c’est très pratique de ne pas avoir à se servir du tactile tout le temps … Par contre pour certains jeux il vous faudra activer le pad avant de lancer le jeu sous peine qu’il ne soit pas reconnu :

Switch du ventilo
Switch du ventilo

j’ai eu le problème avec Assassin’s Creed). La machine est ventilée et vous pourrez régler le niveau avec un switch placé au dos.
[EDIT] : Côté Autonomie on est sur du 5h (sans Wifi ni bluetooth et en jeu ventilo a mi puissance). On tournerait sur du 2h30/3h avec wifi/bt … La charge se fait via l’USB-C et elle est très rapide (comptez 30 min pour 40% et une heure et des brouettes pour une charge complète).

Pur Benchmark :

Là encore, je les ai lancés par pure curiosité et aussi pour un pote qui se posait des questions sur FFXIV … Je vais juste vous mettre les résultats bruts, l’interprétation du truc est assez compliquée. En effet, j’ai l’impression que les benchmarks sont complètement dégueulasses en terme de chiffres purs, par contre, sur les jeux de ma bibliothèque Steam, je n’ai rencontré aucune chute de framerate et, au pire, j’ai eu quelques ajustements rapides à faire pour jouer dans de très bonnes conditions.

3D Mark Cloudgate
3D Mark Cloudgate
3D Mark Firestrike
3D Mark Firestrike
3D Mark Icestorm
3D Mark Icestorm
FFXIV Heavensward
FFXIV Heavensward

La prise en main :

GPD XD
GPD XD

Pour comparer, il y a quelques temps, j’avais investi dans la GPD XD de la même marque donc, mais sur un modèle Android. Si les possibilités sont les mêmes que sur tout système Android (jeux, émus, …), les sticks et boutons sont identiques, mais le modèle Windows a le gros avantage de faire tourner vos jeux Steam, Gog, ou autres … J’étais déjà très content du modèle Android, je ne suis donc pas surpris par la prise en main du modèle Windows. A l’arrivée, on gagne un clavier QWERTY sur ce nouveau modèle mais on perd un peu de place forcément … Le clavier s’utilise sans

GPD WIN

problème, y compris pour mes gros doigts. En fait on se retrouve avec un clavier physique qui s’utilise avec les pouces, un peu à la façon que nous avons d’utiliser les claviers virtuels de nos smartphones. Niveau Gamepad, on est sur du matériel agréable en main. Seul bémol les gâchettes : si L2 et R2 sont très accessibles, je trouve que les L1 et R1 sont moins faciles à enclencher. L3 et R3, comme vous le voyez sur la photo, sont carrément relayés sur les touches annexes du clavier avec le volume, START, SELECT et le bouton power. Comme pour tout ce qui concerne cette machine, je pense que c’est surtout l’utilisation qu’on souhaite en faire qui détermine si c’est pratique ou pas …

Les possibilités :

Alors là, ça va être très simple : tout ce que peut faire un PC bas de gamme, ce truc peut le faire. La « carte » Cherry Trail Intel HD offre un gain de puissance qui permet de jouer, parce qu’on ne va pas se le cacher, c’est fait pour jouer, ce genre de machines … Du coup vous pouvez envisager de jouer à tous les jeux Steam que vous avez acheté en solde l’an dernier ou encore à tous ces jeux GoG que vous avez. Je n’ai pas essayé car je ne l’ai pas, mais je ne pense pas que vous puissiez jouer à The Witcher 3 ou au dernier GTA. Par contre, un bon vieil Assassin’s Creed ou dans les jeux plus récents, un Life is Strange, passe sans broncher ! Après, libre à vous d’installer KODI pour mater des séries ou écouter de la musique. J’ai installé Visual Studio dessus et ça tourne bien, le pack office fonctionne aussi, ainsi que les jeux du Windows Store … Si vous avez un modem 4G ou un partage de connexion smartphone vous pourrez même disposer du Wifi (mais bon le réseau portable on sait ce que ça donne à ce jour).

Ce à quoi j’ai joué sans problème :

Alors forcément, j’ai installé Steam et j’ai installé quelques jeux. Sachez que, comme moi, vous pourrez mettre les jeux les moins gourmands en accès disque sur une carte micro SD. J’ai investi dans une 128Go sur laquelle j’ai mis la majorité de mes jeux installés (pour certains, les accès disques étaient trop moisis).

Life is Strange
Life is Strange

En ce moment, je suis donc à fond sur Life is Strange, un jeu de Dontnod que j’adore. Si vous ne connaissez pas ce jeu, je vous invite à foncer dessus et au moins à tester l’épisode 1 … J’ai juste eu à ajuster les détails au minimum pour rendre le jeu très jouable. On est sur du 5’5 pouces au niveau de l’écran, ce qui permet de descendre les détails sans souffrir des rétines. Le jeu est fluide en résolution native de la machine (720p) et je n’ai vu qu’un ou deux ralentissements lors de cinématiques (à cause des accès disque à mon avis, le jeu est sur ma micro SD).

J’ai lancé et parcouru le tuto d’Assassin’s Creed et, même constat que pour le précédent, niveaux de détails bas, le jeu est beau sur le petit écran et très fluide, toujours installé sur la micro SD.

J’ai enfin pu reprendre le très bon South Park : The Stick of Truth que j’avais mis en pause par faute de temps devant mon PC, le jeu tourne à la perfection, même si les temps de chargement sont légèrement plus long que depuis mon SSD samsung PRO … #normal

Un jeu que j’ai retourné et que je suis content de retrouver sur portable : Trials Evolution Gold Edition … Niveaux de détails au minimum et la machine ne bronche pas (en augmentant la qualité graphique, on fout la GPD sur les rotules).

Portal : le jeu est assez vieux pour tourner sans problème avec tous les détails à fond.

Et après, bien entendu, j’ai lancé quelques émulateurs pour voir comment cela marche. Inutile de dire que Kega Fusion tourne sans problème, Dolphin, lui,

dolphin
dolphin

nécessite quelques réglages basiques pour baisser les détails. Mais mon jeu fétiche Fire Emblem Path of Radiance est totalement fluide et aussi beau que sur mon Gamecube, avec quelques problèmes de clipping qui ne sont pas gênants en jeu. PPssPP lui, tourne aussi, mais certains jeux ne sont pas jouables car trop gourmands.

Ce que j’ai abandonné (pour le moment) :

Devil May Cry 4 : Je n’ai pas cherché pendant des heures, mais le bench du jeu passe et le jeu est supposé tourner, mais au moment de lancer la partie (le jeu tourne déjà) l’exe plante simplement. Je ne sais pas si cela vient du hardware, ou de Windows 10 et je n’ai pas cherché plus loin …

Fallout 3 GotY Edition : Pareil que DmC4, le bench du jeu propose des réglages « HIGH » mais plante au moment où la fenêtre plein écran se lance. Après, je n’ai pas testé sur une autre machine Windows 10, il y a peut-être du tunning à faire, et je retenterai sans doute une fois que j’aurai fini Life is Strange.

Rock band unplugged sous PPssPP : Je suis fan de ce jeu de rythme, et j’ai gardé ma PSPGo pour ce jeu et tous les DLC que j’ai achetés (mais VRAIMENT TOUS !). Je pensais pouvoir y jouer sur cette GPD mais, à l’arrivée, il y a une petite latence qui ne pardonne vraiment pas dans ce type de jeu. Du coup, je pense qu’il faudra que je creuse dans les réglages de l’émulateur. Au niveau graphique, le jeu propose tout un tas d’effets qui ne sont pas pris en charge par l’émulateur sur cette config très faible, du coup, c’est pas super joli.

Ce qui m’a franchement fait chier !

Après, il faut être honnête aussi, cette machine a un gros défaut, et c’est le défaut de ses qualités : c’est une machine Windows 10. Du coup, après avoir rentré ma licence Windows (livrée avec la machine) et installé Steam, j’ai eu le bonheur de me cogner toutes les mises à jour Windows UPDATE … Et qu’est ce que c’est relou !!! Même une fois qu’on pense que c’est fini le matin en ouvrant la console dans le train, j’ai eu le bonheur de voir l’écran de fin de mise à jour et de devoir attendre trois stations de RER que les mises à jour s’appliquent …

Conclusion :

Je pense que la machine est très bonne à partir du moment ou l’on connait ses limites. J’espère que les processeurs vont gagner en puissance dans les prochaines années et que nous aurons d’autres machines de ce type, GPD ou autre marque ce n’est pas le problème. Mais avoir ses jeux Steam (GoG ou autres) sur une machine portable est juste fantastique. J’ai même pu lancer mon Visual studio adoré. Bon, après, le clavier est pas super adapté pour faire du dev dans les transports, mais un clavier, une souris, un écran et on a une machine universelle que l’on peut avoir dans la poche. Le prix de la machine varie entre 350 et 450 euros en fonction des promos et du site sur lequel vous la cherchez. Perso, je l’ai prise sur gearbest (elle est a 316 euros au moment où j’écris ces lignes).

Et comme une vidéo vaut bien des discours, je vous ai mis une vidéo prise et éditée sur la GPD. J’ai fait les captures grâce à l’application Xbox (Win+G), et, pour le son, j’ai fait un truc dégueulasse vite fait sous Garage Band, donc oui je sais que la musique est pourrie, donc coupez le son, il n’y a rien à entendre. 😉

 

[TEST] NES Mini : sans surprises

Un bien bel objet
Un bien bel objet

Nintendo surfe sur la vague Nostalgeek qui nous a contaminé depuis quelques mois/années et ça donne un produit assez correct, sans surprise et sans intérêt pour les rétrogamers … quoi que …

Pour le commun des mortels : le look de NES est bien respecté, la manette est complètement fidèle à l’originale, et la sélection de jeux, même si elle est discutable et discutée par les Nintendomaniaques est largement correcte. Il y a les jeux mythiques, les indispensables, certes il en manque, mais que voulez-vous ma brave Lucette il fallait faire des choix, et il est clair que quoi qu’il arrive il allait y avoir des mécontents, j’estime moi que la sélection est représentative de la NES, et que papa adorera faire découvrir les hits à ses rejetons. Un cadeau de Noël qui fera sans doute plus plaisir au papa nostalgique qu’à son gamin, mais une bonne idée pour découvrir le rétrogaming de façon officielle et légale sans passer par le NintendoShop. Pour les aspect pratiques : deux cables (standards) et un pad à brancher, pas besoin d’avoir fait un bac+18 pour en profiter (essayez d’installer un Vive et on compare !), simple efficace et rapide ! Après je pense que c’est un effet de mode pour le grand public et le manque d’évolutivité de la machine lui fera prendre la poussière relativement vite, une fois fait le tour des 30 jeux et la madeleine de Proust avalée il ne reste pas grand chose à cette pauvre machine …

Pour les rétro gamers : les puristes ont sans doute une NES, un écran cathodique et tous les jeux présents sur cette NES Mini, l’intérêt en tant que joueur sera donc quasi nul, à moins comme moi d’être un grand fan de Big N et vouloir avoir la console dans sa collection. Le fait de la brancher en HDMI et de pouvoir jouer en HD n’apporte pas grand chose, surtout si c’est pour rajouter des filtres histoire que l’image soit dégueulasse comme on l’aime … et encore les filtres sont de piètre qualité par rapport à ceux des émulateurs que nous connaissons tous. Niveau matos c’est la misère : une carte propriétaire, complètement fermée (semble-t-il) à toute évolution, des pads à la connectique propriétaire (même si elle est commune à la Wii et à la WiiU), une longueur de fil de pad lamentablement limitée (ok, ils avaient prévenu, mais ca excuse pas les 50cm qui manquent), et des softs figés, au delà de l’aspect « collection » je ne vois pas l’intérêt de foutre 60 balles là dedans (et oui je l’ai fait quand même, mais j’ai dit collection, tout ça …). L’objet est beau, avoir des savestates c’est cool, mais franchement on a déjà tout ça et l’objet s’adresse clairement aux nostalgiques qui ont du blé à claquer et qui feront prendre la poussière à la machine une fois l’effet retombé … Je ne déconseille pas pour autant la machine, c’est rapide à mettre en place, sympa un temps, mais ça ne vaudra jamais une NES et un écran cathodique, déjà pour pouvoir jouer à Duck Hunt 😉

[NEWS] Pour les collectionneurs de jeux rétro uniquement !

Si vous n’êtes pas collectionneur de jeux rétro arrêtez de lire IMMÉDIATEMENT !!! Non je déconne … Pour cette fois vous pouvez continuer … Je voulais juste vous parler d’une association de collectionneurs de matériel/softs/jeux rétro dont je fais partie. Et elle va vous surprendre ! Comme je ne sais pas trop comment vous la présenter, je vais faire simple et reprendre ce qui est dit sur le site :

Depuis 1988, la WDA travaille à la Préservation, la Conservation et la Restauration du Patrimoine numérique en développant de nombreuses activités.

Depuis 2009, l’Association WDA tente d’unir les différents collectionneurs Européens, qu’ils soient institutionnels, privés ou amateurs, afin de tendre ensemble un grand maillage de Pérennisation du Patrimoine numérique & des Collections. Ce maillage permet à chacun de dispatcher aisément son trop plein « d’ordinosaures » et de travailler ainsi intelligemment à l’évolution et à la sauvegarde de l’ensemble.

Notre projet entend aussi lutter contre les ridicules sur-évaluations que génèrent certains sites de ventes en ligne ou boutiques.
Car, après tout, ces objets, certes de collection, n’ont de valeurs qu’aux yeux de ceux qui les aiment.

Voilà en gros vous le comprenez le but du jeu est simple. Vous vous êtes sans doute rendu compte, en fréquentant les sites d’enchères ou de vente entre particuliers, que la prise d’ampleur du rétro gaming a pour effet de faire flamber les prix. La WDA a mis en place ce système de dons (ou échange) pour ne pas contribuer à la sur évaluation de certains titres. Sur la photo qui suit vous trouverez un exemple de jeux qui n’ont pas trouvé preneur (même gratuitement, il suffit d’aller les chercher). Et en tant que passionné, vous vous doutez bien que leur valeur marchande est faible. Cela n’empêche pas des vendeurs peu scrupuleux de les surcoter sur certains sites …

14340066_10208536824511213_651751549_o

Bref si cela vous tente, il vous suffit d’aller faire un tour ici et de voir si vous trouvez votre bonheur : http://wda-fr.org/index.php?page=share

[TEST] Landscape PRO

43fd3653-bcdd-42f1-acd8-a035224fe76cANTHROPICS a lancé il y a quelques temps LANDSCAPE Pro, je vous en avais parlé vite fait, mais j’ai eu le temps de le tester dans les détails … Il s’agit du même type de logiciel dont je vous ai déjà parlé, celui qui avec un peu d’efforts vous permet de transformer un visage en gravure de mode ou en statue de cire si vous faites ça trop vite ( http://www.clem2k.com/2016/03/20/test-software-portrait-pro-15/ )

Alors pour commencer le soft en lui-même est vraiment facile d’accès, que vous soyez un total débutant en retouche photo ne sera pas un problème. Les réglages de base suffisent largement à retoucher un paysage et à avoir un résultat satisfaisant. Si par contre vous êtes habitué à Photoshop ou à d’autres logiciels vous trouverez des réglages très fins pour amener votre image à la version sublimée dont vous rêvez … Pour les Adobe fanboys le soft existe aussi en tant que plugin de photoshop et s’intégrera donc parfaitement dans votre travail sous Photoshop.

Comment ça marche ?

Après avoir importé votre photo, le logiciel vous demande de définir des « zones » : arbres, ciel, immeuble, eau, … Vous placez juste des marqueurs et le logiciel détecte les contours des zones. Vous pourrez ensuite affiner les zones, et même spécifier des zones plus délicates : en gros les branches d’arbres ou les feuilles se mêlent au ciel …

Labels=TourEffeil

Et après on fait quoi ?

Après, comme pour sa version portrait, le logiciel vous propose des réglages de base : changer la couleur (sépia, noir et blanc, …), ce sont des réglages vraiment standard, comme toute app gratuite sur tablette sait aussi le faire. Le soft n’a pas beaucoup de valeur ajoutée sur ces réglages, comme je le dis plus haut une simple tablette et une app gratuite le font très bien, cependant si il ne le faisait on pourrait le lui reprocher, donc c’est bien que ce soit là, même si ça ne sert pas à grand chose … Pas besoin d’un tank pour écraser une noix …

Là où cela devient intéressant c’est quand on a envie de changer un ciel parce que le jour où on a pris la photo le ciel était pas top, ou si on a envie de changer d’ambiance sur la photo.

Le ciel, les oiseaux, et la mer ?

Je trouve le soft très bon quand il s’agit de changer un ciel, ajouter des nuages, en enlever, changer le « climat » de la prise de vue, ou même le moment où vous avez pris la photo. Pour tester le soft j’ai pris quelques vieilles photos de vacances, elles étaient pas vilaines de base, mais j’en aurai pris aucune pour mettre en fond d’écran parce qu’il manquait quelque chose …

Prenons cet exemple :

1935888_1203630805400_8362278_n

Une photo dans le Tarn & Garonne, la lumière était bonne, le ciel dégagé, mais je le trouvais un peu trop dégagé … La photo en elle même n’aurait pas vraiment besoin de retouche, mais elle ne mérite pas vraiment à mon goût de terminer comme fond d’écran.

Labels2Une fois les labels posé, le logiciel a détecté les zones, j’ai fait quelques ajustements, et en moins de 10 minutes je pouvais faire les retouches que je voulais.

1935888_1203630805400_8362278_n-coldSunsetJe suis arrivé donc très vite à un résultat qui me plait, après je dis pas que les réglages que j’ai fait vont aussi vous plaire 🙂 mais je ne pensais pas que ma photo avait un potentiel pour terminer parmi mes photos préférées. On peut bien entendu maintenant lui trouver d’autres usages que le fond d’écran, mais en plus du bon souvenir de vacances que j’ai sur cette photo, j’ai aussi une photo qui me plait et que je peux revoir hors du contexte de mes photos de vacances.

Mes autres essais

J’ai bien sur fait d’autres tests, j’adore ce genre de logiciels qui intègrent pas mal d’intelligence. Je me suis amusé à rajouter simplement des nuages sur Lyon, et le résultat est plutôt sympathique. Sur une de mes photos prises à La Défense, j’ai essayé un ciel orageux et quelques réglages de lumières, je pense que je n’ai pas passé assez de temps dessus, le résultat est pas terrible. J’ai essayé le mode nocturne sur le pont de Prague, je pense qu’avec plus de travail le résultat serait plus probant, et sinon j’ai passé pas mal de temps sur la dernière, Prague toujours, et franchement j’aime beaucoup le résultat. J’ai aussi testé avec les fichiers exemples fournis avec le logiciel et le résultat est bluffant quand on a une photo avec une belle ligne d’horizon, et des zones bien séparées.

Bilan

Comme tout logiciel qui intègre une grosse dose d’intelligence, il n’y a pas de miracle : le résultat peut être bluffant, mais il faut un peu d’effort de réglage. Si vous avez envie de sublimer vos photos de paysage le logiciel sera magique si vous y passez un peu de temps. D’après mon expérience une petite demie heure par photo est un minimum pour avoir un résultat correct. Vous pourrez bien entendu faire la même chose avec d’autres soft, mais celui là a la grade qualité d’être spécialisé dans la retouche de paysages. Je préfère largement un soft qui ne fait qu’une chose mais qui la fait très bien … Je vous recommande donc chaudement ce logiciel si vous avez besoin de retoucher des photos de paysages.

Site web de l’éditeur : http://www.landscapepro.pics/

[SORTIE] La Japan Touch Haru / Geek Touch, c’est ce week-end à Lyon-Eurexpo !

unnamedIl n’y a pas que la vraie vie dans la vie, mais là ça vaut le coup de sortir 😉
Si vous êtes à Lyon ou dans le coin, nous vous conseillons la Japan Touch Haru / Geek Touch à Lyon-Eurexpo.

POUR LA TROISIÈME ANNÉE CONSÉCUTIVE, LE RENDEZ-VOUS DES MORDUS DE JEUX VIDÉO, COMICS, SÉRIES TV OU MONDES IMAGINAIRES EST DONNÉ ! LA JAPAN TOUCH HARU REVIENT LES 9 ET 10 AVRIL 2016 À LYON, ET VOIT DOUBLE AVEC LE LANCEMENT D’UN TOUT NOUVEAU SALON COMPLÉMENTAIRE : LA GEEK TOUCH. ORGANISÉS PAR ASIEXPO EVENTS, CES DEUX SALONS PROPOSENT DEUX JOURS DE « GEEKERIES » EN TOUT GENRE SUR 12 000 M2 RÉPARTIS EN QUATRE PÔLES POUR QUATRE UNIVERS PARFAITEMENT DISTINCTS.

LA JAPAN TOUCH HARU EN CHIFFRES :
– 12 000 m2 dédiés à la culture geek asiatique et anglosaxonne
– Plus de 120 exposants
– Une centaine d’animations et invités
– 15 000 visiteurs pour l’édition 2015
– 3 concerts en un même lieu
– 1 spectacle en avant-première
– 2 concours sur le thème des cultures geek

La Japan Touch Haru a été créée il y a trois ans par l’association Asiexpo œuvrant à la promotion des cultures asiatiques depuis plus de 17 ans. L’association, devenue aujourd’hui SAS, s’illustre dans un premier temps dans le domaine du cinéma, à travers l’organisation d’un festival de cinéma asiatique, la coproduction de films asiatiques, mais aussi à travers l’édition de livres et DVD asiatiques. Constatant le succès de ces initiatives, Asiexpo se lance dans la création de salons, et crée en 2000 le salon Japan Touch qui accueille, pour sa première édition, 200 visiteurs. Quinze ans plus tard, le salon est devenu l’une des références dans le domaine des cultures asiatiques et voit, chaque année, quelque 36 000 visiteurs arpenter ses allées. En 2014 est créé, en complément de la Japan Touch, le Salon de l’Asie afin de sensibiliser davantage le public aux cultures asiatiques hors Japon. Enfin, afin de distinguer culture pop et cultures asiatiques, la Japan Touch Haru est créée en 2013 et complétée en 2016 d’un tout nouveau salon : la Geek Touch.

Allez-y !!!!!!!!!!!!!!!!

[TEST SOFTWARE] Portrait PRO 15

DVD case with a blank cover and shiny blue DVD disk, Vector

La retouche photo je trouve toujours ça génial, ce qui est encore mieux c’est quand on ne peut pas la déceler … La retouche de portrait est tout de même une des plus difficiles pour monsieur ou madame tout le monde. J’ai beau connaitre un peu photoshop je n’ai jamais réussi à faire quelque chose de crédible sur un portrait. J’avais déjà testé il y a quelques temps la version 11 de Portrait pro et les résultats étaient plutôt pas mal même si on avait un « effet cire » sur la peau qui laissait entrevoir les retouches (ancien test ici) . La nouvelle version vient de sortir avec son lot de nouveautés ( si vous voulez les retrouver en détails rendez-vous ici : http://www.portraitprofessional.com/photo_editing_software/new_in_v15/ ). En gros le développeur a rajouté des effets de maquillages vraiment crédibles si on prend le temps de faire les bons réglages, une correction de distortion vraiment des plus efficaces (même plus simple que dans photoshop), et surtout une détection des visages vraiment améliorée qui permet de travailler beaucoup plus vite qu’avant !

2ffc7046-2dbe-45d8-ad47-afe7614d05dcSi on veut trafiquer une photo soit parce qu’on a raté la prise de vue, soit pour être à son avantage il suffit quasiment de lancer les réglages automatiques du logiciel et le résultat est très naturel, sans chercher à travestir la vérité on peut juste se mettre en valeur :

Avec des réglages par défaut et donc en moins de 5 minutes, le résultat est frappant sans être trop trompeur
Avec des réglages par défaut et donc en moins de 5 minutes, le résultat est frappant sans être trop trompeur

En quelques minutes on peut gommer certains défauts, après j’avoue que c’est le genre de logiciel que j’adore, un peu comme ces applis délirantes sur nos smartphones où on peut se travestir ou rajouter des filtres … Ici on peut se changer la couleur des yeux (il faut y passer pas mal de temps pour que le résultat soit crédible) ou bien remodeler complètement le visage. Si on fait ça a la va vite c’est rigolo de voir se transformer, mais par contre on voit qu’il y a un trucage, sur la photo suivante j’ai volontairement exagéré tous les paramètres et le résultat même si il est rigolo n’est pas crédible.

En allant trop loin dans les réglages on voit que la photo est retouchée
En allant trop loin dans les réglages on voit que la photo est retouchée

La détection automatique des visage de cette version 15 est carrément fantastique, je me souviens que sur la 11 j’avais du passer du temps à tout placer correctement parce que le logiciel était pas parfait, sur cette version la détection était parfaite sur toutes les photos que j’ai utilisées, du coup ça vous fera gagner un temps fou !

Détection des visages

Si vous avez un événement dont vous voulez garder une trace sans aucun défaut, comme des photos de mariage, une photo de votre chéri(e) que vous voulez afficher sur votre bureau au travail, ou si juste comme moi ça vous amuse, je vous conseille d’aller tester le logiciel (un free trial est dispo sur le site de l’éditeur : http://www.portraitprofessional.com/download/ )

Côté défauts, il faut juste signaler qu’il ne faut pas forcer sur les effets, au maximum les effets ne font plus « naturels », il vous faudra faire des réglages fins ou bien alors laisser le mode automatique faire le travail. Après niveau cheveux il est très difficile de changer complètement la couleur de vos cheveux de façon crédible si la photo source n’est pas parfaite. J’ai fait quelques tests pour changer ma couleur de cheveux, mais aucun n’est présentable : ma photo source (celle ci-dessus) ne permet pas au logiciel d’identifier facilement mes cheveux. Faut dire que je n’ai pas facilité la tâche au logiciel 😉 Si on excepte les cheveux franchement le truc est top …

Si vous aussi vous utilisez photoshop (elements dans mon cas), un plugin du logiciel est disponible et fonctionne très bien, pour ma part j’ai vraiment trouvé l’intégration très simple …

plugin

En résumé : très simple d’utilisation, détection des visages qui vous facilitera la vie, et mode automatique qui donne de très bons résultats. Un logiciel qui retouchera vos photos présentant des imperfections au niveau des visages. Si vous avez une photo imparfaite au niveau de la lumière c’est lightroom qu’il vous faut, si vous voulez retoucher des visages c’est PortraitPro 15 qu’il vous faut !

[NEWS] WAKFU souffle ses 4 FUgies et passe en mode gratuit !

d3259e8e-0fff-4199-afc4-635866f3debeAnkama prépare un anniversaire FU FU FU, pour célébrer les 4 ans de WAKFU ! Premier cadeau fou fait aux fans, le jeu est désormais disponible en mode « free to play », partout dans le monde. C’était un souhait de longue date émis par une partie de la communauté française qu’Ankama concrétise. Une occasion unique pour les joueurs de (re)découvrir l’univers humoristique et burlesque de WAKFU et ses dernières nouveautés.

Aussi, Ankama prépare une semaine festive à partir du 22 février 2016. Plusieurs événements sous forme de concours avec des cadeaux à gagner seront organisés sur le site web de WAKFU et sur les réseaux sociaux Facebook et Twitter : des accès à la classe Huppermage, des emotes, des titres pour les personnages, des fonds d’écrans, des décorations pour Havre-Sac, etc.

A noter que la thématique 2016 de Wakfu est « donjons et défis ». De nouveaux donjons seront produits (70 sont déjà dans le jeu), ainsi que de nouvelles familles de monstres associés. Les défis mettront en avant des challenges in-game, à réaliser seul ou en équipe, que ce soit en jouant contre des monstres ou en PVP.

d8edfc7a-26cb-4553-8056-d6dc55b37c44

[NEWS] A venir : Bravely second 3DS

unnamedBravely default est un des jeux qui m’a réconcilié avec les jeux récents. Un RPG old school mais novateur sur le gameplay, traditionnel et original, une petite merveille qui m’a fait enchainer les NEW GAME+, une direction artistique parfaite à mon goût, une musique qui se laisse écouter même une fois le jeu rangé, des combats prenants, une histoire simple mais pas débile, des personnages à qui on s’attache ou qu’on déteste, un concentré de bonheur vidéoludique pour moi. Le problème c’est que j’ai eu beau le retourner dans tous les sens plusieurs fois et passer plus de 300 heures dessus, maintenant il m’en faut plus et c’est donc avec impatience que j’attendais la suite. Je ne suis pas sûr qu’elle soit aussi prometteuse que le premier épisode (surtout au niveau de la musique, vu que ce ne sont pas les mêmes artistes), mais j’attends beaucoup de cette suite, déjà parce que je suis fan du système de jeu (BRAVE / DEFAULT) et que j’ai envie de découvrir les nouvelles classes de ce RPG … mais surtout parce que je vais avoir du nouveau contenu.

Pour ceux qui ont fait le premier et qui n’ont pas entendu parler de la suite : Le monde de Luxendarc est déchiré par les conflits entourant une religion : l’orthodoxie cristalline. Pour les uns, cette religion est nécessaire car elle protège la lumière des 4 cristaux qui maintiennent l’équilibre de Luxendarc. Pour les autres, notamment le duché d’Éternia, une principauté de Luxendarc, cette religion est signe d’obscurantisme et de refus de modernité. Récemment élue Papesse de l’orthodoxie cristalline, Agnès Oblige représente le renouveau de cette religion et incarne l’espoir d’un monde qui porte encore aujourd’hui les stigmates des conflits passés. En cette journée historique où Agnès Oblige s’apprête à signer un traité de paix avec Éternia, cette dernière est soudainement enlevée par le Kaiser Oblivion, un mystérieux homme masqué. Personne ne connaît ses sombres desseins, ni ceux d’Anne, la fée cristalline qui l’accompagne. Une chose est sûre, la disparition d’Agnès promet un sombre avenir à Luxendarc et son peuple…

« Brave and Default », le système de combat tactique innovant mis en place par Bravely Default, a été enrichi de nouvelles possibilités stratégiques. Les joueurs doivent trouver l’équilibre entre prise de risque et récompenses dans des combats au tour par tour : pendant les combats, vous avez le choix d’utiliser des actions Brave ou bien Default. Avec Brave, vous pouvez attaquer deux fois lors d’un même tour, mais vous ne pourrez pas attaquer le tour suivant. Si vous utilisez trois fois Brave, vous pourrez faire trois attaques supplémentaires lors de votre tour, mais vous ne pourrez pas attaquer lors de vos trois tours suivants. Avec Default, vous passez en mode défense et subissez moins de dégâts si vous êtes attaqué mais vous gagnez 1 PB (Point Brave) qui vous permettra de faire une attaque supplémentaire lors d’un prochain tour ! Gérez vos PB pour devenir intraitable ! Vous pouvez aussi maintenant vous faciliter le leveling en enregistrant vos combinaisons préférées de classes et d’équipements : passez d’une équipe défensive à une équipe offensive ou personnalisée en un clin d’oeil ! Pendant les combats, accélérez la vitesse des différentes actions pour aller plus vite !

Pour sortir vainqueurs des combats et venir à bout d’ennemis chaque fois plus puissants, les joueurs auront à leur disposition pas moins de 30 classes de personnages, dont 12 nouvelles classes, comme le Félinomancien, un guerrier pouvant apprendre les compétences des ennemis et communiquer avec les félins ou le Yôkai, un adepte du diabolisme pouvant invoquer les démons ! À mesure que les personnages acquièrent de l’expérience en participant à des combats, ils apprennent de nouveaux talents et compétences, vous offrant de nouvelles possibilités tactiques inédites.

À sa sortie le 26 février, le jeu sera proposé dans une édition Collector comprenant le CD de la bande originale du jeu, une mini figurine d’Agnès* ainsi qu’un artbook luxe de 250 pages. Le jeu sera également disponible seul ainsi qu’en version téléchargeable sur le Nintendo eShop.

En guise de prologue à l’aventure principale, une démo de pré-lancement mettant notamment en scène les Trois Cavaliers (Yew Généolgia, Janne Angard et Nikolaï Nikolanikov) permettra aux joueurs, en fonction de leur progression dans la démo, de débloquer des objets et de l’équipement qu’ils pourront ensuite transférer à la version complète du jeu en ! Cette démo sera disponible gratuitement sur le Nintendo eShop à partir du 11 février.

Avec son immense univers à explorer, son système de combat hautement tactique et sa multitude de contenus à découvrir, Bravely Second: End Layer s’apprête à donner le coup d’envoi à une grande année de titres RPG sur les consoles de la famille Nintendo 3DS ! Le jeu sera disponible en Europe à partir du 26 février prochain.

[TEST] Windows 10 : une mise à jour ou LA mise à jour ?

Depuis quelques mois je testais la version Insider de Windows 10, cela fait un moment donc que j’ai pu avoir un aperçu de ce que devient Windows. Et là enfin la RC est là depuis deux jours, et j’ai pu l’installer.

Nouveautés notables :

Je l’ai testé surtout sur une tablette, et j’ai donc pu découvrir une des fonctionnalités principales : le système d’exploitation devient intelligent, il est comme le HTML responsive : il s’adapte à l’utilisation que vous en faites. En mode tablette (avec des gros doigts pleins de chips) les tailles des menus, sont adaptés pour que vous puissiez cliquer, pour résumer ils sont plus larges, dès qu’on reprend une souris ou un stylet les menus redeviennent normaux.

ENFIN !!! il était temps
ENFIN !!! il était temps

Une des nouveautés principales que j’adore, c’est le multi bureaux, c’est un truc que je pratique depuis des années sous MacOS X ou même depuis Windows XP en rajoutant des addons, du coup l’avoir en natif c’est agréable au plus haut point …

Cortana
Cortana

Cortana : Cortana c’est un peu comme Siri, on s’en sert une ou deux fois pours’amuser, mais en fait à part lui demander de nous raconter une blague je ne pense pas que sur PC elle devienne un vrai assistant utile … gadget, rigolo, fonctionne bien, elle essaye même de mettre de l’intonation en racontant des blagues (dignes de carambar) …

Look and feel général :

Le menu démarrer
Le menu démarrer

Le menu démarrer fait son grand retour, personnellement « l’écran d’accueil » de Windows 8.1 ne me gênait pas vraiment, même sur un PC, même pour mon PC de jeu. En fait je me sers beaucoup plus de la barre des tâches comme un « dock » (pour ceux qui connaissent MacOS X je pense que vous me comprenez) … donc le retour d’un VRAI menu démarrer pour moi n’est pas une amélioration. C’est une vraie avancée par contre dans la philosophie de Microsoft qui montre encore une fois (cf la XboxOne) qu’ils sont (enfin) à l’écoute des utilisateurs, et que dorénavant ils font des produits pour les utilisateurs, sans grosse fracture. Pour ma part je ne suis pas fan du menu démarrer, donc du coup j’ai configuré le menu pour qu’il soit classé comme l’écran d’accueil de Windows 8.1 … on a donc un OS sur mesure pour accéder comme on veut à nos programmes. Les « universal apps » sont maintenant en mode fenêtre mais peuvent passer en plein écran … Le look de l’os est sobre, « flat », au goût du jour en somme, ni trop, ni trop peu …

Performances :

perfsJ’ai bien entendu voulu être sûr que les performances ne sont pas diminuées, le boot s’effectue en moins de 2 secondes (vive le SSD), et sur 3DMark les résultats sont sensiblement les mêmes, rien de notable niveau perf pour moi pour le moment : à surveiller.

Cross device :

Que ce soit sur tablette, sur PC de gamer, sur portable, sur smartphone ou même sur raspberry Pi on a un Windows 10, bon ce sera pas vraiment le même (sur rasp il n’y a pas d’interface graphique par exemple), mais les Universal Apps sont en théorie les mêmes quelles que soient les devices utilisées, en gros pour le moment vu l’implantation des Windows Phones on ne pourra voir l’utilité de la chose que si Windows Phone décolle, pour l’instant je garde mon Android … Il faut savoir que Microsoft prévoit quelques applis iOS et Android pour que le PC soit de plus en plus du smartphone …

La mise à jour :

Je pensais que la mise à jour serait longue, laborieuse, et que je devrai peut être faire une installation propre après coup (ou un restore vu que l’image est sauvegardée). Mais non ma brave dame ! 58 minutes depuis le moment ou j’ai eu le GO jusqu’au premier login sous Windows 10. Tous est simple, tout se passe sans heurt, tout est fait pour rassurer, écrans calmes et simples, messages clairs et précis et une fois que c’est fini tout est prêt, plus besoin d’intervenir …

Le prix :

Si vous avez une licence de Windows 7, 8 ou 8.1 normalement c’est gratuit, après Microsoft a tellement mal communiqué sur le prix du machin que je vous recommande d’aller voir leur site si vous avez un doute …

Conclusion :

J’attendais ce Windows 10, je l’ai testé, je ne peux plus m’en passer, j’ai toutefois abordé le sujet de façon prudente, la règle numéro 1 de l’informatique étant « SI CA MARCHE = TOUCHE A RIEN » … On peut pour une fois faire confiance à une mise à jour et c’est pour moi la bonne surprise. Les nouveautés pour monsieur tout le monde ne sont pas vitales, pour les gamers DirectX12 sera un gros attrait. Après est-ce qu’il faut attendre ? Je ne le conseillerai qu’aux personnes qui ont des applications exotiques, pour le particulier oui sans hésiter …

[NEWS] ALIEN INFESTATION !

unnamedQuand BROFORCE s’accouple avec ALIEN INFESTATION, ils nous pondent une mise à jour géante !

– Éclosion immédiate et gluante sur Steam –

La mise à jour de Broforce prend des couleurs de films d’horreur avec une mise à jour massive. Au menu : de l’ALIEN (oui ces bestioles répugnantes et sauvages qui se délectent de vos intestins).
Ce cheptel affamé vous suivra partout appâté par la chair de vos Bros. Nichés aux plafonds, agrippés sur un mur, chassant en meute sur les sols infestés, les aliens sont prêts à tout pour se nourrir. Ils dévoreront même certains terroristes qui se trouvent sur leur passage.

Pour la gloire de l’AMERIQUE, visionnez le trailer et téléchargez le jeu sur STEAM !



Avec « Broforce-Alien Infestation » découvrez une nouvelle campagne inédite où terroristes, aliens, pièges mortels et combats de boss se mettront entre vous et le rêve américain.
En loup solitaire ou avec vos amis, laissez-vous prendre par son gameplay efficace, son style parodique et ses relents de patriotisme américain.

« C’est notre mise à jour la plus importante et nous sommes vraiment excités qu’elle tombe entre les mains de nos BROS qui s’y adonnent déjà sur Steam » s’amuse le leader de Free Lives Evan Greenwood. « Nous comptons sur les feedback des joueurs pour façonner les prochains contenus du développement du jeu. »

Le jeu est disponible avec une réduction de 25% en accès anticipé pour fêter la sortie de cette mise à jour. Il fête aussi son million de téléchargements avec Expendabros, jeu gratuit et cross-over de Lionsgate pour le film the Expendables 3.