[TEST] GPD WIN

img_1231En cette période d’annonce de sortie de nouvelle console portable, je me suis posé plein de questions. Comme d’habitude, le matériel ne m’intéresse que très peu. Ce sont les fonctionnalités et les jeux que je regarde en premier. Du coup la Switch de Nintendo me fait évidemment de l’oeil … Pourquoi je vous raconte tout ça ? Bah parce que sur la line up de départ de cette console, seul un jeu m’attire vraiment (et encore vu que c’est Mario Kart 8 « deluxe », ce n’est qu’une ré édition).

Je joue beaucoup, du moins pour un quasi quadra, mais je joue surtout dans le RER en allant et en rentrant du boulot. Du coup les consoles portables sont mes machines préférées. Sur tout 2016 j’ai joué un peu avec ma 3DS, et beaucoup avec ma PSP (sur Rockband Unplugged et Final Fantasy Tactics: The War of the Lions), aussi sur ma GBA avec FF Tactics (encore) … Mais depuis quelques temps, je rêve de pouvoir profiter de ma bibliothèque Steam dans le RER surtout les jours où le RER A déconne à plein tube (soit très souvent …).

Bon, là on entre dans le vif du sujet : GPD a sorti une machine qui s’engage à vous permettre ce petit exploit avec sa GPD Win. La réponse que vous attendez tous ou presque est : OUI ! (mais …)

Les détails techniques :

Pour faire plaisir à ceux qui lisent CANARD PC Hardware (abonnez-vous !) comme tous les mecs de mon âge feuilletaient les catalogues de La Redoute aux pages sous-vêtements, je vais vous faire la liste du matos qu’il y a dans la bête.

Alors côté CPU, la machine embarque un Intel Atom x7-Z8700 (4 cores 1600Mhz/2400Mhz en turbo mode) qui, pour simplifier, se situe légèrement en dessous d’un Core i3 assez ancien. Ses gros avantages, par contre, sont la très basse consommation électrique et son archi x86-64 qui permettent d’avoir une machine portable avec un vrai Windows 10. Côté carte graphique, bah il n’y en a pas, mais on trouve le très correct Chipset Intel HD Graphics (Cherry Trail Mobile) 600Mhz. On trouve aussi 4Go de Ram et un disque 62GB Samsung CGND3R. Après, tout est prévu pour le jeu, la machine en elle même est quasi de la taille d’une 3DS XL (environ 16*10cm), un écran 720p de 5’5 pouces (tactile) et surtout l’équivalent d’un pad XBOX intégré et placé judicieusement sur la bête. En connectique, on trouve tout ou presque : un USB-C pour la charge rapide, un USB3 pour les périphériques, du HDMI-C, un jack 3.5, et important un port pour micro SD. Chose assez sympa : les sticks servent aussi de souris (un switch permet de passer du mode PAD au mode souris et c’est très pratique de ne pas avoir à se servir du tactile tout le temps … Par contre pour certains jeux il vous faudra activer le pad avant de lancer le jeu sous peine qu’il ne soit pas reconnu :

Switch du ventilo
Switch du ventilo

j’ai eu le problème avec Assassin’s Creed). La machine est ventilée et vous pourrez régler le niveau avec un switch placé au dos.
[EDIT] : Côté Autonomie on est sur du 5h (sans Wifi ni bluetooth et en jeu ventilo a mi puissance). On tournerait sur du 2h30/3h avec wifi/bt … La charge se fait via l’USB-C et elle est très rapide (comptez 30 min pour 40% et une heure et des brouettes pour une charge complète).

Pur Benchmark :

Là encore, je les ai lancés par pure curiosité et aussi pour un pote qui se posait des questions sur FFXIV … Je vais juste vous mettre les résultats bruts, l’interprétation du truc est assez compliquée. En effet, j’ai l’impression que les benchmarks sont complètement dégueulasses en terme de chiffres purs, par contre, sur les jeux de ma bibliothèque Steam, je n’ai rencontré aucune chute de framerate et, au pire, j’ai eu quelques ajustements rapides à faire pour jouer dans de très bonnes conditions.

3D Mark Cloudgate
3D Mark Cloudgate
3D Mark Firestrike
3D Mark Firestrike
3D Mark Icestorm
3D Mark Icestorm
FFXIV Heavensward
FFXIV Heavensward

La prise en main :

GPD XD
GPD XD

Pour comparer, il y a quelques temps, j’avais investi dans la GPD XD de la même marque donc, mais sur un modèle Android. Si les possibilités sont les mêmes que sur tout système Android (jeux, émus, …), les sticks et boutons sont identiques, mais le modèle Windows a le gros avantage de faire tourner vos jeux Steam, Gog, ou autres … J’étais déjà très content du modèle Android, je ne suis donc pas surpris par la prise en main du modèle Windows. A l’arrivée, on gagne un clavier QWERTY sur ce nouveau modèle mais on perd un peu de place forcément … Le clavier s’utilise sans

GPD WIN

problème, y compris pour mes gros doigts. En fait on se retrouve avec un clavier physique qui s’utilise avec les pouces, un peu à la façon que nous avons d’utiliser les claviers virtuels de nos smartphones. Niveau Gamepad, on est sur du matériel agréable en main. Seul bémol les gâchettes : si L2 et R2 sont très accessibles, je trouve que les L1 et R1 sont moins faciles à enclencher. L3 et R3, comme vous le voyez sur la photo, sont carrément relayés sur les touches annexes du clavier avec le volume, START, SELECT et le bouton power. Comme pour tout ce qui concerne cette machine, je pense que c’est surtout l’utilisation qu’on souhaite en faire qui détermine si c’est pratique ou pas …

Les possibilités :

Alors là, ça va être très simple : tout ce que peut faire un PC bas de gamme, ce truc peut le faire. La « carte » Cherry Trail Intel HD offre un gain de puissance qui permet de jouer, parce qu’on ne va pas se le cacher, c’est fait pour jouer, ce genre de machines … Du coup vous pouvez envisager de jouer à tous les jeux Steam que vous avez acheté en solde l’an dernier ou encore à tous ces jeux GoG que vous avez. Je n’ai pas essayé car je ne l’ai pas, mais je ne pense pas que vous puissiez jouer à The Witcher 3 ou au dernier GTA. Par contre, un bon vieil Assassin’s Creed ou dans les jeux plus récents, un Life is Strange, passe sans broncher ! Après, libre à vous d’installer KODI pour mater des séries ou écouter de la musique. J’ai installé Visual Studio dessus et ça tourne bien, le pack office fonctionne aussi, ainsi que les jeux du Windows Store … Si vous avez un modem 4G ou un partage de connexion smartphone vous pourrez même disposer du Wifi (mais bon le réseau portable on sait ce que ça donne à ce jour).

Ce à quoi j’ai joué sans problème :

Alors forcément, j’ai installé Steam et j’ai installé quelques jeux. Sachez que, comme moi, vous pourrez mettre les jeux les moins gourmands en accès disque sur une carte micro SD. J’ai investi dans une 128Go sur laquelle j’ai mis la majorité de mes jeux installés (pour certains, les accès disques étaient trop moisis).

Life is Strange
Life is Strange

En ce moment, je suis donc à fond sur Life is Strange, un jeu de Dontnod que j’adore. Si vous ne connaissez pas ce jeu, je vous invite à foncer dessus et au moins à tester l’épisode 1 … J’ai juste eu à ajuster les détails au minimum pour rendre le jeu très jouable. On est sur du 5’5 pouces au niveau de l’écran, ce qui permet de descendre les détails sans souffrir des rétines. Le jeu est fluide en résolution native de la machine (720p) et je n’ai vu qu’un ou deux ralentissements lors de cinématiques (à cause des accès disque à mon avis, le jeu est sur ma micro SD).

J’ai lancé et parcouru le tuto d’Assassin’s Creed et, même constat que pour le précédent, niveaux de détails bas, le jeu est beau sur le petit écran et très fluide, toujours installé sur la micro SD.

J’ai enfin pu reprendre le très bon South Park : The Stick of Truth que j’avais mis en pause par faute de temps devant mon PC, le jeu tourne à la perfection, même si les temps de chargement sont légèrement plus long que depuis mon SSD samsung PRO … #normal

Un jeu que j’ai retourné et que je suis content de retrouver sur portable : Trials Evolution Gold Edition … Niveaux de détails au minimum et la machine ne bronche pas (en augmentant la qualité graphique, on fout la GPD sur les rotules).

Portal : le jeu est assez vieux pour tourner sans problème avec tous les détails à fond.

Et après, bien entendu, j’ai lancé quelques émulateurs pour voir comment cela marche. Inutile de dire que Kega Fusion tourne sans problème, Dolphin, lui,

dolphin
dolphin

nécessite quelques réglages basiques pour baisser les détails. Mais mon jeu fétiche Fire Emblem Path of Radiance est totalement fluide et aussi beau que sur mon Gamecube, avec quelques problèmes de clipping qui ne sont pas gênants en jeu. PPssPP lui, tourne aussi, mais certains jeux ne sont pas jouables car trop gourmands.

Ce que j’ai abandonné (pour le moment) :

Devil May Cry 4 : Je n’ai pas cherché pendant des heures, mais le bench du jeu passe et le jeu est supposé tourner, mais au moment de lancer la partie (le jeu tourne déjà) l’exe plante simplement. Je ne sais pas si cela vient du hardware, ou de Windows 10 et je n’ai pas cherché plus loin …

Fallout 3 GotY Edition : Pareil que DmC4, le bench du jeu propose des réglages « HIGH » mais plante au moment où la fenêtre plein écran se lance. Après, je n’ai pas testé sur une autre machine Windows 10, il y a peut-être du tunning à faire, et je retenterai sans doute une fois que j’aurai fini Life is Strange.

Rock band unplugged sous PPssPP : Je suis fan de ce jeu de rythme, et j’ai gardé ma PSPGo pour ce jeu et tous les DLC que j’ai achetés (mais VRAIMENT TOUS !). Je pensais pouvoir y jouer sur cette GPD mais, à l’arrivée, il y a une petite latence qui ne pardonne vraiment pas dans ce type de jeu. Du coup, je pense qu’il faudra que je creuse dans les réglages de l’émulateur. Au niveau graphique, le jeu propose tout un tas d’effets qui ne sont pas pris en charge par l’émulateur sur cette config très faible, du coup, c’est pas super joli.

Ce qui m’a franchement fait chier !

Après, il faut être honnête aussi, cette machine a un gros défaut, et c’est le défaut de ses qualités : c’est une machine Windows 10. Du coup, après avoir rentré ma licence Windows (livrée avec la machine) et installé Steam, j’ai eu le bonheur de me cogner toutes les mises à jour Windows UPDATE … Et qu’est ce que c’est relou !!! Même une fois qu’on pense que c’est fini le matin en ouvrant la console dans le train, j’ai eu le bonheur de voir l’écran de fin de mise à jour et de devoir attendre trois stations de RER que les mises à jour s’appliquent …

Conclusion :

Je pense que la machine est très bonne à partir du moment ou l’on connait ses limites. J’espère que les processeurs vont gagner en puissance dans les prochaines années et que nous aurons d’autres machines de ce type, GPD ou autre marque ce n’est pas le problème. Mais avoir ses jeux Steam (GoG ou autres) sur une machine portable est juste fantastique. J’ai même pu lancer mon Visual studio adoré. Bon, après, le clavier est pas super adapté pour faire du dev dans les transports, mais un clavier, une souris, un écran et on a une machine universelle que l’on peut avoir dans la poche. Le prix de la machine varie entre 350 et 450 euros en fonction des promos et du site sur lequel vous la cherchez. Perso, je l’ai prise sur gearbest (elle est a 316 euros au moment où j’écris ces lignes).

Et comme une vidéo vaut bien des discours, je vous ai mis une vidéo prise et éditée sur la GPD. J’ai fait les captures grâce à l’application Xbox (Win+G), et, pour le son, j’ai fait un truc dégueulasse vite fait sous Garage Band, donc oui je sais que la musique est pourrie, donc coupez le son, il n’y a rien à entendre. 😉

 

[TEST SOFTWARE] Portrait PRO 15

DVD case with a blank cover and shiny blue DVD disk, Vector

La retouche photo je trouve toujours ça génial, ce qui est encore mieux c’est quand on ne peut pas la déceler … La retouche de portrait est tout de même une des plus difficiles pour monsieur ou madame tout le monde. J’ai beau connaitre un peu photoshop je n’ai jamais réussi à faire quelque chose de crédible sur un portrait. J’avais déjà testé il y a quelques temps la version 11 de Portrait pro et les résultats étaient plutôt pas mal même si on avait un « effet cire » sur la peau qui laissait entrevoir les retouches (ancien test ici) . La nouvelle version vient de sortir avec son lot de nouveautés ( si vous voulez les retrouver en détails rendez-vous ici : http://www.portraitprofessional.com/photo_editing_software/new_in_v15/ ). En gros le développeur a rajouté des effets de maquillages vraiment crédibles si on prend le temps de faire les bons réglages, une correction de distortion vraiment des plus efficaces (même plus simple que dans photoshop), et surtout une détection des visages vraiment améliorée qui permet de travailler beaucoup plus vite qu’avant !

2ffc7046-2dbe-45d8-ad47-afe7614d05dcSi on veut trafiquer une photo soit parce qu’on a raté la prise de vue, soit pour être à son avantage il suffit quasiment de lancer les réglages automatiques du logiciel et le résultat est très naturel, sans chercher à travestir la vérité on peut juste se mettre en valeur :

Avec des réglages par défaut et donc en moins de 5 minutes, le résultat est frappant sans être trop trompeur
Avec des réglages par défaut et donc en moins de 5 minutes, le résultat est frappant sans être trop trompeur

En quelques minutes on peut gommer certains défauts, après j’avoue que c’est le genre de logiciel que j’adore, un peu comme ces applis délirantes sur nos smartphones où on peut se travestir ou rajouter des filtres … Ici on peut se changer la couleur des yeux (il faut y passer pas mal de temps pour que le résultat soit crédible) ou bien remodeler complètement le visage. Si on fait ça a la va vite c’est rigolo de voir se transformer, mais par contre on voit qu’il y a un trucage, sur la photo suivante j’ai volontairement exagéré tous les paramètres et le résultat même si il est rigolo n’est pas crédible.

En allant trop loin dans les réglages on voit que la photo est retouchée
En allant trop loin dans les réglages on voit que la photo est retouchée

La détection automatique des visage de cette version 15 est carrément fantastique, je me souviens que sur la 11 j’avais du passer du temps à tout placer correctement parce que le logiciel était pas parfait, sur cette version la détection était parfaite sur toutes les photos que j’ai utilisées, du coup ça vous fera gagner un temps fou !

Détection des visages

Si vous avez un événement dont vous voulez garder une trace sans aucun défaut, comme des photos de mariage, une photo de votre chéri(e) que vous voulez afficher sur votre bureau au travail, ou si juste comme moi ça vous amuse, je vous conseille d’aller tester le logiciel (un free trial est dispo sur le site de l’éditeur : http://www.portraitprofessional.com/download/ )

Côté défauts, il faut juste signaler qu’il ne faut pas forcer sur les effets, au maximum les effets ne font plus « naturels », il vous faudra faire des réglages fins ou bien alors laisser le mode automatique faire le travail. Après niveau cheveux il est très difficile de changer complètement la couleur de vos cheveux de façon crédible si la photo source n’est pas parfaite. J’ai fait quelques tests pour changer ma couleur de cheveux, mais aucun n’est présentable : ma photo source (celle ci-dessus) ne permet pas au logiciel d’identifier facilement mes cheveux. Faut dire que je n’ai pas facilité la tâche au logiciel 😉 Si on excepte les cheveux franchement le truc est top …

Si vous aussi vous utilisez photoshop (elements dans mon cas), un plugin du logiciel est disponible et fonctionne très bien, pour ma part j’ai vraiment trouvé l’intégration très simple …

plugin

En résumé : très simple d’utilisation, détection des visages qui vous facilitera la vie, et mode automatique qui donne de très bons résultats. Un logiciel qui retouchera vos photos présentant des imperfections au niveau des visages. Si vous avez une photo imparfaite au niveau de la lumière c’est lightroom qu’il vous faut, si vous voulez retoucher des visages c’est PortraitPro 15 qu’il vous faut !

[TEST] « To be or not to be », l’aventure de Shakespeare dont vous êtes le héros

Ecran d'accueil

Tout le monde ou presque connait l’histoire du célèbre Hamlet de Shakespeare. Mais un jour, un auteur, Ryan North, eut l’idée folle d’en faire une application sous forme de livre dont vous êtes le héros. Cela a donné l’excellent « To be or not to be ».

Pour ceux ou celles qui ne les connaitraient pas, les livres dont vous êtes le héros étaient un genre populaire dans les années 90, reprenant les règles du jeu de rôle sur table et permettant aux personnes solitaire ou sans ami d’en connaitre l’exaltation. Après avoir fixé les caractéristiques de votre personnage, le livre vous demandait de faire des choix et vous emmenait à une page différente en fonction de celui-ci, la plupart d’entre eux amenant à une mort bête et/ou douloureuse de votre héros.

Dans « To be or not to be », nul jet de dés virtuels ou caractéristiques à définir : l’application se contente de reprendre le mode de choix de ses ancêtres et n’utilise les caractéristiques que pour les parodier. Le livre interactif vous propose de jouer Hamlet, bien entendu, mais aussi Hamlet Sr, Ophélie ou encore Claudius. Certains personnages ne sont pas accessibles sur l’écran d’accueil et leur point de vue sera débloqué au cours de la partie à la suite de certains choix spécifiques.

1er bon point : l’écriture

Bien entendu, vous pourrez suivre les choix originaux de Shakespeare mais la majorité de l’histoire est composée de choix originaux, souvent totalement barrés et hilarants. Le narrateur vous prend à partie tout au long de l’histoire, critiquant vos choix, voire reprenant la main quand il les juge trop mauvais. Il joue avec les différents styles de jeu des « livres dont vous êtes le héros » à l’aide d’astuces scénaristiques que je vous laisse découvrir par vous-mêmes. Selon vos choix, une aventure peut prendre moins d’une minute (si vous jouez Hamlet Sr et décidez de ne pas devenir un fantôme, par exemple) comme plus d’une demie-heure. La plus longue que j’aie faite est d’une heure au total. La richesse des choix et l’arbre des possibles sont d’ailleurs époustouflants.

2ème bon point : la durée de vie

Elle est d’une dizaine d’heures et plus si vous souhaitez débloquer toutes les fins et toutes les récompenses. Et vous en aurez envie, tellement certaines morts ou certaines situations que vivent les personnages sont grotesques et à mourir de rire. Avoir toutes les fins prend énormément de temps : en plus de 4 heures, il m’en manque encore plus de la moitié.

3ème bon point : les illustrations

Et plus particulièrement celles des différentes fins. Elles sont nombreuses (bien plus qu’on ne pourrait le penser lorsqu’on débute le jeu) et toutes dessinées par un artiste différent.

Point de difficulté : la langue

En tant que francophone, si je devais trouver un défaut à ce livre interactif, ce serait sa langue d’origine : l’anglais.
Si vous avez un niveau moyen, vous devriez comprendre l’essentiel des dialogues importants. Si vous avez un niveau faible, ce livre n’est pas pour vous. Me concernant, les choses se sont corsées pour une partie se déroulant sur un bâteau, l’auteur employant du vocabulaire spécifique à l’univers maritime. Je ne cacherai pas avoir pris quelques choix plus ou moins au hasard. C’est vraiment dans ces parties qu’une bonne maitrise de l’anglais vous sera nécessaire. Pour le reste de l’aventure, une maîtrise moyenne me semble suffisante. Certes, vous louperez des mots ou quelques beaux vers en version originale mais la compréhension de l’histoire et des choix à effectuer  n’en sera pas trop altérée.

Bref, un très bon livre interactif découvert grâce à Canard PC et que je recommande à mon tour chaleureusement.

If you are  an  english reader who is stuggling to find a review of the application « To be or Not to Be »: welcome ! A full translation of this article will be too long, especially with my english level. So I will do a brief translation: You can play many characters of Hamlet…blablabla… hilarious story(ies)… blablabla… a great number of unexpected choices… blablabla… wonderful illustrations of several artists…blablabla… The English in the game is maybe sometimes too difficult for French to understand… (um, sorry, my bad, it doesn’t concern you).

In résumé, this game is awesome, don’t hesitate. And as you are an english reader, you don’t have the problem of the language. So what are you waiting for ? Click on “Buy” !

PS : If you are Ryan North : congratulations, dude ! Really.

Testé sur Androïd

Editeur : Tin Man Games
Date de sortie : mars 2015
Disponible sur : PlayStore et Itunes Store (6€ environ)
                            Steam (12€ environ)

[NEWS] Suivez la flèche de Titan Souls – sortie officielle sur PC, Mac et PlayStation le 14 avril

– Le jeu se fend d’une démo spéciale pour éperonner votre Guillaume Tell intérieur – Et pour les cœurs les plus braves, les précommandes s’ouvrent maintenant ! –

Titan-Souls-Modern-3Les développeurs indépendants qui officient du côté du pays du Roi Arthur, alias Acid Nerve, et le label Devolver Digital larguent une démo de Titan Souls. Avant de rejoindre le giron de notre éditeur rebelle, le jeu d’action-aventure était une expérimentation innocente née de la célèbre game jam Ludum Dare. A moins de quinze jours de sa sortie officielle sur PC et console, l’équipe rend hommage à l’étincelle d’origine en offrant une démo qui revisite, scène par scène, le prototype initial. Ce remake a été revu et corrigé en améliorant les graphismes et le gameplay, à l’image de la version à paraître.



Réveillez l’amazone qui est en vous en précommandant Titan Souls sur Steam : store.steampowered.com/app/297130/

Délivrance
Titan Souls est un jeu d’aventure coiffé d’un gameplay épuré où le but est deTitan-Souls-Modern-2 détruire des Titans lors de batailles royales à l’aide d’une seule et unique flèche. A l’origine, Titan Souls était un projet de game jam imaginé par Mark Foster, David Fenn et Andrew Gleeson à l’occasion de Ludum Dare 28. Elle avait pour thème “you only get one”. Cela a donné vie à la mécanique simple du tir unique, qui caractérise le jeu tel que nous le connaissons aujourd’hui. Le prototype de base (http://clawmark.itch.io/titan-souls) compose la trame de la démo revisitée qui sort aujourd’hui.

« Titan Souls n’aurait jamais vu le jour sans la game jam Ludum Dare, dans laquelle votre avatar devait affronter trois titans avec une seule flèche. Le concept de base du jeu est né comme cela, » confie David Fenn, le compositeur de Titan Souls.
« Maintenant que le développement du jeu est terminé, on trouvait ça cool de proposer un remake du projet initial de Titan Souls en remplaçant les Boss avec leurs équivalents dans le jeu final, et de tout améliorer avec le nouveau moteur, les graphismes et l’audio. »

Titan-Souls-Modern-1Titan Souls sortira sur PlayStation 4, PlayStation Vita, PC, et Mac le 14 avril prochain. Suivez Titan Souls via @AcidNerve et @DevolverDigital sur Twitter.

[NEWS] ALIEN INFESTATION !

unnamedQuand BROFORCE s’accouple avec ALIEN INFESTATION, ils nous pondent une mise à jour géante !

– Éclosion immédiate et gluante sur Steam –

La mise à jour de Broforce prend des couleurs de films d’horreur avec une mise à jour massive. Au menu : de l’ALIEN (oui ces bestioles répugnantes et sauvages qui se délectent de vos intestins).
Ce cheptel affamé vous suivra partout appâté par la chair de vos Bros. Nichés aux plafonds, agrippés sur un mur, chassant en meute sur les sols infestés, les aliens sont prêts à tout pour se nourrir. Ils dévoreront même certains terroristes qui se trouvent sur leur passage.

Pour la gloire de l’AMERIQUE, visionnez le trailer et téléchargez le jeu sur STEAM !



Avec « Broforce-Alien Infestation » découvrez une nouvelle campagne inédite où terroristes, aliens, pièges mortels et combats de boss se mettront entre vous et le rêve américain.
En loup solitaire ou avec vos amis, laissez-vous prendre par son gameplay efficace, son style parodique et ses relents de patriotisme américain.

« C’est notre mise à jour la plus importante et nous sommes vraiment excités qu’elle tombe entre les mains de nos BROS qui s’y adonnent déjà sur Steam » s’amuse le leader de Free Lives Evan Greenwood. « Nous comptons sur les feedback des joueurs pour façonner les prochains contenus du développement du jeu. »

Le jeu est disponible avec une réduction de 25% en accès anticipé pour fêter la sortie de cette mise à jour. Il fête aussi son million de téléchargements avec Expendabros, jeu gratuit et cross-over de Lionsgate pour le film the Expendables 3.

[NEWS] VOUS PRENDREZ BIEN UNE PETITE DOSE D’HEAVYBULLETS ! LE FPS PSYCHEDELIQUE FAIT SON TROU SUR STEAM

– Puisque le jeu vidéo rend accro… autant bien le faire –

Heavy Bullets - Key ArtAu Brésil, il y a le soleil, les strings et des développeurs exaltés comme Terri Vellmann. C’est sous ce nom de plume que notre compère créatif a couvé Heavy Bullets, un FPS procédural et un tantinet hallucinogène. Avec le concours de ces drôles d’oiseaux de Devolver Digital, Heavy Bullets sort de son nid sur Steam en version finale aujourd’hui. Lustré jusqu’à la moelle, Heavy Bullets s’offre des visuels vibrants, une mécanique sexy et une SOUNDTRACK™ signée par le musicien légendaire Doseone. Parce que la musique adoucit les meurtres, en voici un extrait : Armé d’un revolver super stylé qui crachote six balles boulottes, frayez-vous un chemin à travers un labyrinthe polychrome et planant. Générés aléatoirement, les niveaux sont truffés de créatures psychédéliques qui voleront en éclats sous le feu de vos tirs ravageurs. Votre mission est toute bête, il faudra activer les codes de sécurité des ordinateurs et mettre la main sur les trésors de guerre (balles, objets, soins…). Se déplacer trop prestement dans les couloirs dévorés par les néons aveuglants et Technicolors étant le meilleur moyen de se faire trouer la peau, vigilance est mère de sûreté. Depuis la phase d’accès anticipé du projet, Terri Vellmann et le musicien Doseone ont mis un point d’honneur à travailler avec la communauté. Après de nombreuses itérations, le graphisme, la courbe de progression, la synchronisation de la bande-son ont été améliorés.  En guise de remerciements, ceux qui ont acheté Heavy Bullets en accès anticipé recevront une clef Steam en cadeau. Elle apparaîtra dans leur inventaire et les heureux élus pourront offrir le jeu à un ami.  « L’accès anticipé a été une expérience utile et fantastique pour améliorer Heavy Bullets. MERCI à la communauté pour ses retours et son aide précieuse » termine Terri Vellmann. Heavy Bullets est disponible sur Steam, le Humble Store et d’autres crèmeries digitales. L’éditeur « surfait », Devolver Digital accordera une réduction de 15% pendant la semaine de lancement. Le jeu est disponible pour 7,49€. Oh Joies des largesses!

Suivez @TerriVellmann sur twitter.

[NEWS] FINAL FANTASY VIII MAINTENANT DISPONIBLE EN TÉLÉCHARGEMENT PC

image001

FINAL FANTASY MAINTENANT DISPONIBLE EN TÉLÉCHARGEMENT PC

Le RPG acclamé arrive sur Square Enix Boutique, Steam et les revendeurs en ligne
Le jeu est disponible dès maintenant sur la boutique officielle Square Enix :http://final-fantasy-viii.square-enix-boutique.com/telechargement-final-fantasy-viii.html, chez les revendeurs en ligne habituels de jeux PC en téléchargement et sur Steam. Sorti à l’origine en 1999, FINAL FANTASY VIII a introduit de multiples nouveautés après le succès de son prédécesseur. Épisode de la série FINAL FANTASY qui s’est vendu le plus rapidement avant FINAL FANTASY XIII, il s’est écoulé à plus de 8,5 millions d’exemplaires dans le monde. Avec sa bande originale mémorable composée par Nobuo Uematsu, et notamment la chanson « Eyes on Me » interprétée par Faye Wong, il s’agit l’un des opus les plus appréciés de la série. Les joueurs y suivent l’histoire marquante et sentimentale de six élèves d’une école militaire d’élite, qui devront mettre de côté leurs différences pour combattre une mystérieuse menace s’étant emparée du pays de Galbadia.

Optimisée pour les PC modernes, cette version inclut de nouvelles fonctionnalités dont le « Magic Booster », permettant aux joueurs d’augmenter leurs stocks de magies, la prise en charge de Steam Cloud et 45 succès intégrés au jeu pour encourager l’exploration des différentes facettes du titre. Le « Chocobo World » est également inclus, disponible ainsi pour la toute première fois en Occident. Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.FFVIIIPC.com.

 

[TEST] Pet Society

Aujourd’hui, je veux vous présenter un jeu social de Playfish, racheté en 2009 par Electronic Arts : Pet Society.

Vous créez dans ce jeu un avatar qui gagne des rangs et des cadeaux au fur et à mesure que  vous
–  le nourrissez,

– le lavez,

– allez visiter d’autres amis Facebook (ajoutés automatiquement dès lors qu’ils sont dans votre liste d’amis et possèdent un avatar dans le jeu),

–  jouez avec lui à la corde à sauter,

– faites des courses dans le stade avec d’autres avatars choisis aléatoirement,

– pêchez dans le lac

– achetez des vêtements, des décors, du mobilier

-déposez des cadeaux chez les amis

– cueillez des fruits et des légumes que vous faites pousser dans vos jardins et qui peuvent être de petite à grande taille en fonction de combien de temps vous les laissez pousser

Vous gagnez de l’argent dans le jeu en visitant les amis, effectuant des courses, passant un niveau ou à chaque connection. Il existe en parallèle des éléments achetables avec des billets, monnaie ne pouvant être acquise que par de l’argent physique, comme dans la plupart de ces jeux.
Chaque semaine, il y avait un nouveau thème Parfois, il était lié à l’actualité : Noël, Pâques, Nouvel An, la fête des Morts Mexicaines, etc. D’autres fois, il était lié à des univers spécifiques, certains très proches d’univers sous licence mais avec d’autres noms : chasseurs de dragons, oiseaux, New Age, Rock n’Roll, films Disney, pirates, sous la mer, etc. Je vous invite à aller voir la galerie photo pour avoir un petit aperçu de ce que cela pouvait donner une fois acquis la majorité des élements ne requérant pas de billets.

Bref, pet Society est un jeu social classique qui privilégie une connection journalière par des bonus dont des billets offerts au bout de 5 jours continus de connection. Que de jours passés à accumuler des billets pour pouvoir acheter un compagnon à mon personnage… Il est en effet possible d’acheter des animaux à votre avatar, la plupart ne pouvant être acheté qu’avc cette fameuse monnaie : griffon, licorne, chat, chien, lapin, chien électronique, extraterrestre, etc. Si vous ne les nourrissez pas assez fréquemment, ils fuguent et il faut alors demander à des amis Pet Society de les ramener ou payer 250 pièces par animal.

65653_4783582187497_778990387_n
Sur la photo ci-dessus se trouvent mon avatar Winry, entourés de ses familiers obtenus au fil des années :
– En haut de gauche à droite : Caleb, Freya, Alphonse / Hyppolite, Winry, Kawai / Beast, Simba
– En bas de gauche à droite : Trueman, Donkey,Rex, Jojo, Drago, Rainbow Dash, Belicus, White Will
Si je fais cet article, ce n’est pas pour vous inciter à jouer à ce jeu bien qu’il soit plus que sympathique si vous aimez ce genre de jeu de gestion simplifié basé sur le social et très proche d’un Animal Crossing. Non, je fais cet article parce que les serveurs du jeu seront fermés le 14 juin 2013. Avec eux disparaîtront mon avatar dont je me suis tant occupée depuis 3 ans et demi, ses familiers, tous ses biens (nourriture, peluches, mobilier, plantes, habits, éléments de décor) entassés depuis toutes ces années…
Son existence de pixels sera bientôt effacée corps et bien. Cet article est une façon de lui rendre hommage.
Retaillage 1Winry, « née » le 6 novembre 2009.
« Morte » le 14 juin 2013.

[EVENT] Avant-Première de BioShock Infinite

BIO INFIN FOB PS3 FREDéjà annoncé comme l’un des meilleurs jeux de l’année 2013, « BioShock Infinite » était de sortie ce mardi pour une petite avant-première. L’occasion de découvrir quelques trailers sur écrans géants, de voir passer Ken Levine, le directeur créatif venu présenter son nouveau bébé et surtout, de taquiner un peu la bête.

L’histoire ? Vous incarnez Booker DeWitt, un ancien détective qui pour éponger sa dette doit ramener Elizabeth de « Columbia », une cité volante. Exit donc les paysages sous-marins de « Rapture » des « BioShock 1 & 2 » car ce troisième opus, tout en restant fidèle au style des jeux précédents, n’est ni une suite ni une préquelle.

La franchise se renouvelle ainsi en prenant une nouvelle dimension. D’abord avec des scènes en plein air qui contrastent avec l’atmosphère sombre et oppressante de « Rapture ». Ici chaque détail est étudié, on prend plaisir à visiter la ville, écouter les conversations des personnages, lire les affiches, … On en oublierait presque la jeune fille à sauver, mais rassurez-vous on est vite rattrapé par une demi-douzaine de gardes à tuer/éviter.

Durant son intervention, Ken Levine insiste aussi particulièrement sur une autre nouveauté, l’interaction des personnages. Une fois Elizabeth récupérée, elle vous accompagne tout au long du jeu, vous parle, vous secoue, vous aide et chaque personnage évolue ainsi grâce à l’autre dans l’histoire. Malgré un aspect plus lisse, le jeu conserve un rythme et une immersion dignes de ses prédécesseurs.

Les fans ne devraient pas être trop dépaysés. Le concept du choix entre bonnes et mauvaises actions à accomplir est toujours présent et permettra encore d’influer directement sur le jeu, la relation des personnages principaux et surement la fin. Alors, un des meilleurs jeux de l’année? Surement aux vues de la démo. Rien à redire du côté du design, de l’intrigue, … Une fois qu’on arrive à contrôler les mouvements de la caméra et du personnage et qu’on arrête de se faire tuer 4/5 fois sans comprendre ce qui se passe, on se laisse très vite happer par le jeu. Reste à voir sa durée de vie en sachant que des DLC sont déjà prévus.

Un bémol pour moi, même si j’ai l’habitude d’incarner du mâle qui bombe le torse, je regrette qu’aucune alternative n’ait été prévue pour contrôler au moins en alternance, le personnage féminin qui vous accompagne durant tout le jeu.

Autre mauvaise nouvelle pour certains, aucun mode co-op ou multijoueurs n’est prévu pour le moment, mais au final les mécanismes qui ont fait la réputation de « BioShock » devraient vous tenir en haleine pour un bon moment. On vous rappelle bien vite que vous n’êtes pas là pour faire du tourisme et que sous ses aspects idylliques, la ville regorge de mystères à élucider.

[NEWS] Lara Croft est de retour aujourd’hui dans TOMB RAIDER

image001Square Enix annonce la sortie de Tomb Raider™, développé par Crystal Dynamics®. Le jeu est disponible dès aujourd’hui en magasin pour Xbox 360® et PlayStation® 3. La version PC est elle aussi disponible en magasin, ainsi que sur des plateformes d’achat en ligne, y compris Steam.

« La création de quelque chose de spécial représente un véritable défi. Vous devez être convaincu de ce que vous faites, vous devez vous investir, être passionné, attentif et dévoué, » a déclaré Darrell Gallagher, directeur de studio chez Crystal Dynamics. « Notre studio regorge de gens extrêmement talentueux qui se sont investis corps et âme dans ce jeu. Ce n’est pas un jeu de plus à ajouter à leur CV. Ils vous le diront eux-mêmes : c’était une aventure de bout en bout. J’espère de tout cœur que ce jeu va perdurer et représentera une renaissance méritée pour Lara Croft. » Tomb Raider explore l’histoire intense des origines de Lara, son évolution d’une jeune femme inexpérimentée à une survivante aguerrie, au fil d’un scenario écrit par Rhianna Pratchett et John Stafford, accompagné d’une bande originale composée par Jason Graves. Armée uniquement de son instinct et sa capacité de repousser les limites de l’endurance, Lara devra se battre afin de découvrir l’histoire de cette île oubliée et échapper à son emprise. Inclut pour la première fois une campagne multijoueur, développée par Eidos Montréal™.

La sortie du jeu est accompagnée* d’un large éventail de produits dérivés et contenus interactifs, dont le guide stratégique BradyGAMES®, un « artbook » (The Art of Survival), un comics* des éditions Dark Horse Comics, écrit par la scénariste du jeu, Rhianna Pratchett, (Tomb Raider: The Beginning), la bande originale officielle*, La boutique en ligne Tomb Raider et l’application « The Final Hours of Tomb Raider App » disponible sur iTunes, la boutique Amazon et Steam, ainsi que la figurine Lara Croft et les posters « Wallscroll » SQUARE ENIX PRODUCTS disponibles dans la Boutique Officielle Square Enix France.

Pour fêter la sortie du jeu, rendez-vous à l’adresse suivante afin de visionner notre toute dernière bande annonce :