[ACTU] Japan Expo et Comic Con 2013

Du 04 au 07 juillet ont eu lieu les plus importants festivals geek français : la 14ème édition de Japan Expo et la 5ème du festival Comic Con français, dont l’ampleur n’égale pas celui de l’orignal bien qu’il commence à se rapprocher. C’est l’occasion pour des geeks, otakus ou joueurs de se retrouver autour d’échoppes ou d’évènements tournant entre autre autres autour des jeux vidéo. Ce sont bien sûr sur ces derniers que je vais surtout m’attarder.
Ce compte-rendu se veut non exhaustif : compte tenu de mon statut d’exposante lors de ces conventions, je n’ai assisté à aucun des évènements et n’ai pas pu tester beaucoup de jeux.

INVITES

Côté Comic Con, Aleksi Briclo était un des invités d’honneur cette année . C’est le cofondateur du studio Dontnod Entertainement qui a produit cette année l’excellent Remember Me, jeu qui bénéficiait d’une petite exposition au sein de la Comic Con. Nintendo accueillait de son côté Akihiro HINO, fondateur du studio LEVEL-5, qui était venu présenter Professeur Layton et l’Héritage des Aslantes et Inazuma Eleven® 3: Foudre céleste et Inazuma Eleven® 3: Feu explosif. Le nouveau jeu Layton avait par ailleurs droit à un petite exposition de croquis et dessins originaux au sein du stand de Nintendo.
Côté Japan Expo, Square Enix était à l’honneur avec la venue de Shinji HASHIMOTO (producteur exécutif de Kingdom Hearts HD 1.5 ReMIX ), Yoshinori KITASE (producteur sur Lightning Returns: Final Fantasy XIII et Final Fantasy X/X-2 HD Remaster), Motomu TORIYAMA (directeur sur Lightning Returns: Final Fantasy XIII, Final Fantasy X-2 et réalisateur des cinématiques sur Final Fantasy X) et Naoki YOSHIDA (producteur et directeur sur Final Fantasy XIV : A Realm Reborn). Kingdom Hearts HD 1.5 ReMIX, Final Fantasy X/X-2 HD Remaster et Fantasy XIV : A Realm Reborn étaient de mémoire tous testables sur le stand de Square Enix. Ayant joué un peu à Kingdom Hearts HD 1.5 ReMIX, je peux vous confirmer qu’il est magnifique.
Tout au long de ces conventions, Namco Bandai Games proposait aussi de nombreuses conférences en présence de directeurs ou producteurs des jeux jouables sur leur stand.

Entre les invités spéciaux de chacune des conventions et les invités proposés par chaque stand de jeux vidéo, le choix était vaste. Nul doute que je dois en oublier, je m’en excuse par avance.

STANDS ET JEUX

Comme d’habitude, Namco Bandai Games avait décoré une partie de leur stand aux couleurs de One Piece dont ils avaient reproduits certains décors. En plus du jeu One Piece: Pirate Warriors 2, ils proposaient en test les jeux Pac-Man Championship Edition DX +, Tales of Xillia (avec la présentation de l’édition collector dont la superbe figurine de l’héroïne), Tekken Card Tournament sur tablettes et Tekken Revolution sur console ainsi que le nouveau jeu de la licence des Chevaliers du Zodiaque, Saint Seiya Brave Soldiers.

Le stand de Square Enix était comme d’habitude coupé en deux, l’un présentant les produits Square Enix dérivés de Final Fantasy, Bayonetta, Devil May Cry ou autres licences, l’autre permettant de tester et précommander les jeux Kingdom Hearts HD 1.5 ReMIX, Final Fantasy X/X-2 HD Remaster et Fantasy XIV : A Realm Reborn.

Dans un petit décor de maisonnette, le stand d’Ankama proposait de jouer en réseau à leur jeu et en parallèle à des joutes physiques et petits jeux avec des animateurs cosplayés en personnages du jeu.

Nintendo était bien sûr encore présent avec le stand le plus imposant du Comic Con qui mettait en avant le jeu Animal Crossing, mascotte des éditions de Japan Epo et de Comic Con de cette année. Le stand était aux couleurs du jeu, que ce soit au niveau du sol ou des silhouettes en carton des différents personnages avec lesquelles les visiteurs prenaient plaisir à poser. Il était possible de prendre une photo de l’intérieur de sa maison et de repartir avec une photo physique, un sac aux couleurs du jeu et au mieux un jeu (après vérification, The Legend of Zelda : a Link Between Worlds) si la photo, diffusée sur des écrans à l’accueil, était élue comme représentant l’intérieur le plus original. Des mascottes Luigi, Mario et Pikachu se promenaient dans les allées. Etaient jouables les jeux suivants : le dernier Inazuma Eleven, Pokemon X et Y (dont étaient présentes des mascottes gonflables), les derniers Layton et Fire Emblem pour la partie 3DS et Pikmin 3, Super Mario 3D World, Donkey Kong Country : Tropical Freeze, etc.
Il y avait aussi bien sûr les habituels tournois de Mario Kart , Monster Hunter 3 Ultimate et Luigi’s Mansion 2 qui permettaient de gagner des caquettes en tissu Luigi qui avaient l’avantage de ne pas finir par terre, contrairement à une partie des casquettes en carton Luigi, mis à l’honneur cette année suite à son anniversaire. Soyons clair : le stand Nintendo n’y était pour rien, c’est ici la malpropreté de certains visiteurs que je mets en cause.
D’autres stands de jeux étaient  aussi présents : Saints Row IV (avec un petit décor pour poser), Killer is Dead, Ninja Gaiden 2, etc.

JEUX RETRO

En parallèle de ces gros stands , on retrouvait d’autres stands dans la partie Comic Con plus axés sur les jeux de danse ou de rythme ainsi que bien sûr le stand MO5.com qui permettait de rejouer à des jeux plus ou moins anciens. Plus grand que l’année dernière, il proposait entre autres cette année Phantasy Zone, Rayman et son grand frère Rayman Origins, Sonic, Wonder Boy, Donkey Konga 2 sur une superbe borne aux couleurs du jeu, Tomb Raider, World of Illusion… La plupart des machines étaient représentées. La plus belle était la Nintendo 64 édition spéciale Zelda.

Les machines et jeux les plus populaires étaient Mario Striker Charge Football sur Gamecube, Super Smash Brosh Melee sur Gamecube et, plus surprenant,  la console Virtual Boy pour lesquels se formaient même des files d’attente. Comme chaque année, les tournois de Bomberman sur écran géant ont fait fureur.

Vous trouverez ci-dessous une petite galerie pour compléter cet article qui est, je le répète encore une fois, non exhaustif. Chacun des festivals est si dense qu’il est impossible de les résumer correctement sans oublier quelques stands ou évènements.

[MO5.com] A vot’ bon coeur

my-video-games-life-2Après « Now saving … », MO5.COM se lance dans la production d’une toute nouvelle vidéo, « My Videogame’s life » mettant à l’honneur le Jeu vidéo. Il sera ici question de le dédiaboliser et de montrer combien il est riche et épanouissant. Le financement de ce projet se fait par le biais d’Ulule et 24 jours nous sont accordés pour récolter les 1100 euros de budget nécessaires à notre équipe. Pour plus d’informations et pour pouvoir y souscrire, c’est ici : http://fr.ulule.com/games-life/ Merci également de faire tourner si vous le pouvez… A vot’ bon coeur, m’sieurs dames, ! 🙂

Vous allez pouvoir collaborer à ce projet, et ainsi avoir la fierté de soutenir une bonne cause, et de servir votre passion, vous pouvez juste faire un « petit » geste, dans la mesure de vos moyen bien entendu. A savoir, seul la donation par CB est acceptée, non il n’y a pas de paypal et moi aussi j’ai trouvé ça dommage, mais bon …

Présentation du projet

Depuis longtemps diabolisé, le jeu vidéo n’en reste pas moins un média extrêmement riche de part la complexité de certains scénarios et la multiplication des genres le composant. À ce titre, le jeu vidéo est aussi riche culturellement que l’est le cinéma. Le jeu vidéo est aussi un moyen merveilleux de développer son imaginaire, de s’instruire ou même de développer son adresse. C’est également une passion qui peut permettre à certains de trouver leur voies professionnelles à travers l’art (graphismes, scénario, musique…) et la technique (gameplay, programmation, développement…). Après avoir démontré qu’il faut préserver le patrimoine vidéoludique dans Now Saving, il paraît important désormais de mettre l’accent sur la diversité du jeu vidéo et l’ouverture au monde qu’il permet. Ce reportage permettra de montrer cette richesse culturelle et d’informer sur la diversité qui se cache derrière le mot «jeu vidéo».


[INTERVIEW] MO5.com, L’interview Paris Games Week !

Il y a quelques temps déjà, le salon Paris Games Week s’est achevé. Pour moi c’était une grande première, étant pourtant habitué aux conventions type Japan expo et Paris manga expo, je dois dire que là j’étais plutôt impressionné!

Pas mal de surprises donc, des jeux vidéos en avant première, des cosplays (cf: les babes de Paris Games Week), des boutiques, mais surtout THE stand sur lequel je voulais absolument aller en premier: celui de MO5.com!

J’y ai rencontré des personnes que j’avais déjà vu, que ce soit en convention ou dans des vidéos (Laurent, Hervé, Nicolas entre autre). Les anciennes machines en fonctionnement tournaient à plein régime sans broncher, de la Vectrex jusqu’aux bornes d’arcades. J’ai eu pour mission d’interviewer une personne pour me faire la présentation de l’association afin de la faire connaître un peu plus. Quel ne fut pas ma surprise quand Continuer la lecture de [INTERVIEW] MO5.com, L’interview Paris Games Week !

Now loading … NON : now saving !

Japan expo est toujours l’occasion de faire de belles rencontres … Vous avez sans doute vu ce stand magnifique de rétro gaming, si si le grand stand à coté de celui de Nintendo à la Comic Con …OUI c’est ça celui de MO5.COM … et bien si vous êtes venu jouer sur notre stand, et que vous n’avez pas tout à fait compris pourquoi on existe, pourquoi nous les passionnés on collectionne les vieilles consoles, et pourquoi on adore vous voir jouer avec … et bien regardez toutes ces stars du jeu vidéo, tous nos amis parler de MO5.COM et vivre avec  nous notre passion pour la préservation et la sauvegarde du patrimoine numérique :


Pour ma part j’ai découvert MO5.COM quand je montais ma première borne d’arcade, et j’avais à la maison une petite collection de vieilles consoles. Quand j’ai découvert que de vrais passionnés luttaient pour les sauvegarder et surtout les exposer pour que le public les redécouvre, et joue avec, j’ai juste adoré, et voulu en être … Si vous voulez nous rejoindre n’hésitez pas c’est par ici : rejoignez nous !

Rappel de Japan expo en images


Et surtout la video de Game Story : la plus belle réussite de MO5.COM, avoir fait rentrer le jeu vidéo au Grand Palais de Paris !


Japan Expo/Comic Con 2012

Du 05 au 08 juillet 2012 avait lieu la 13ème manifestation de Japan Expo et la 4ème du Comic Con français

Tout d’abord, pour les personnes ne connaissant pas ces événements, Japan Expo est un salon constitué principalement d’échoppes tournant autour du japon (vêtements, figurines, nourriture, jeux-vidéo, musique, mangas et animés) et d’animations sur le même thème : mini-concert, ateliers créatifs, défilé, concours de cosplay. Comic Con, qui a lieu conjointement et au même endroit,  est son équivalent en plus petit, plus basé sur les activités geek : jeux vidéo, comics, science-fiction,  jeu de rôle et websérie. C’est souvent l’occasion pour des dizaines de milliers de fans d’assister à des conférences de grands créateurs, dessinateurs ou musiciens et de faire dédicacer leur oeuvre. C’est aussi l’occasion pour eux de dilapider leur argent durement gagné tout au long de l’année et de prendre un énorme bain de foule, celle-ci étant de plus en plus nombreuse au fil des années. Alors, quoi de neuf pour cette nouvelle édition de ces 2 festivals ?

Bien que je n’aie pas assisté aux divers événements auxquels ils participaient, il y avait du beau monde cette année : Alexandre Astier, le créateur de Bref, le compositeur des musiques de Kingdom Heart du côté de Comic Con et Urusawa (20th Century Boys), Kishimoto (créateur du jeu Double Dragon) et Flow (groupe musical à l’origine de beaucoup de générique d’animés actuellement) du côté de Japan Expo, pour ne citer qu’eux. On retrouvait aussi d’autres personnalités comme le Joueur de Grenier.

Concernant les boutiques et les stands côté Comic Con, rien de bien neuf, hélas, à part la disparition du stand Sega, suite à la fermeture prévue de Sega France. Le stand Nintendo, plus immense que jamais, accueillait les démos jouables du dernier opus de Layton sur 3DS XL, Kingdom Hearts Dream Drop Distance sur 3DS et Beat the beat sur Wii. Il était aussi possible de tester le jeu « Spirit Camera » sur 3DS. Des tournois de Mario Tennis ainsi que de Mario Kart y étaient organisés. Il était possible de se faire photographier gratuitement avec le pokémon de son choix grâce à la technologie des cartes à réalité augmentée à grand format. Toujours concernant Pokémon, on pouvait récupérer près du stand grâce à la technologie sans fil un Pikachu niveau 100. Bien que gadget, ces fonctionnalités très sympathiques donnaient envie de visiter le stand.

Namco-Bandaï de son côté proposait des démos jouables de Ninokuni sur PS3 ainsi que du nouveau Dragon Ball sur Kinect et Tekken Tag Tournament 2 sur PS3. A l’occasion du nouveau jeu Naruto, la tête d’un gigantesque et impressionnant Kyuubi (le renard légendaire à 9 queues) surveillait les visiteurs depuis sa cage.

Le stand d’Ankama proposait de jouer à ses jeux en ligne dans un décor superbe à l’aspect de leurs jeux.

Sur le stand de Square Enix situé côté Japan Expo, on pouvait tester sur 3DS Heroes of Ruins et le splendide Theathrythm Final Fantasy. Il était par ailleurs possible de l’acheter à prix réduit sur le salon et de recevoir un stylet personnalisable exclusif. Très bonne intention qui a dû booster les ventes, d’autant plus que le jeu est assez addictif, même pour les personnes n’ayant jamais joué à un FF, du fait de son aspect jeu musical qui le rend plus accessible et plus attractif pour les joueurs occasionnels.

Concernant les stands plus petits, il y avait pas mal d’associations proposant des jeux rétros ou des jeux de danse type DDR ou Dance Central. MO5.com était bien entendu présent et proposait un large choix de jeux lié à la vitesse sur son stand : borne Outrun, Mario Kart sur NES, Podracer sur PS1, Crazy Taxi sur Dreamcast ou Space Harrier sur Master System pour ne citer que ceux-là. Preuve que le rétrogaming fonctionne bien, le stand n’était jamais vide

Concernant les divers événements, il y a eu Marcus qui a tourné ses habituels Chez Marcus de Japan Expo, l’un sur le module Danse de Star Wars Kinect et l’autre en compétition avec le Joueur de Grenier. Comme à chacune de ses visites à Japan Expo, il a passé de longues heures en séance de dédicaces, tout comme le Joueur du Grenier même si c’était à moindre mesure.

Enfin, concernant les stands, on pouvait retrouver quelques vendeurs de rétrogaming et surtout les stands de IG Magazine et Pix’N Love, publications dédiées à l’univers des jeux vidéo.

Voici pour un panorama rapide du Comic Con France où était concentré l’essentiel des nouveautés ou tests jeux vidéo. Il ne se veut pas exhaustif : par conséquent, si j’ai oublié un stand ou des jeux qui vous ont marqué, n’hésitez pas à m’en faire part via un commentaire.

Création de la fédération européenne EFGAMP

De gauche à droite : Andreas Lange - Computerspiele Museum (Berlin), Ian Livingstone - National Media Museum (Londres), Marco Accordi Rickards - AIOMI (Rome), Philippe Dubois - MO5.COM (France)

En tant que membre de MO5.COM je suis heureux de vous faire part de la bonne nouvelle, vous pouvez trouver l’article original et complet ici : http://mag.mo5.com/a-la-une/19788/creation-de-la-federation-europeenne-efgamp/ , voici un résumé :

L’association MO5.COM est honorée de vous annoncer qu’elle participe aux cotés du Computerspiele Museum de Berlin et de l’AIOMI en Italie à la création de l’EFGAMP, une fédération européenne dédiée aux initiatives patrimoniales qui œuvrent à préserver le patrimoine numérique, et plus particulièrement le jeu vidéo. Voici l’annonce officielle en Anglais (télécharger le communiqué en pdf) telle qu’elle fut énoncée lors du meeting entre les trois initiateurs du projet à Rapallo, Italie, le 24 mars 2012 :

European Computer and Video Game Archives and Museums Joining Forces to Preserve Gaming Legacy

RAPALLO, ITALY – March 26th 2012 – A group of leading game preservation projects in Europe is announcing the formation of a European federation of organizations dedicated to the preservation of digital interactive entertainment and information media.
Computer and video games have become an integral part of our cultural heritage. For more than 60 years now, they have been shaping the way we think and live together. To preserve the legacy of digital interactive entertainment and information culture,  initiatives have been established all around Europe since the mid-1990′s.
Many of these initiatives are now forming a new umbrella organization under the name European Federation of Game Archives, Museums and Preservation Projects (EFGAMP). EFGAMP’s aims are to:

* Advance the availability of digital interactive heritage
* Gather and circulate knowledge about digital preservation
* Strengthen the European information society
* Represent members and partners of EFGAMP on a European and global level
* Network with other digital preservation communities worldwide
* Lobby to advance the conditions of digital preservation and the accessibility of digital interactive entertainment heritage

The formal founding of a non-profit organization and selection of hosting country will take place in the coming months. Any organization that has an interest in participating in this  federation can write to contact@efgamp.eu with inquiries.

Initial partners of the initiative:
* Italian Association for Interactive Media (AIOMI) (Italy): www.aiomi.it
* Computerspielemuseum (Germany): www.computerspielemuseum.de
* Digital Games Research Center (DIGAREC) (Germany): www.digarec.org
* KryoFlux (United Kingdom): www.kryoflux.com
* MO5.COM (France) : www.mo5.com
* National Medium Museum/National Video Game Archive (United Kingdom):www.NationalMediaMuseum.org.uk
* Software Preservation Society (United Kingdom): www.softpres.org
* Subotron (Austria): www.subotron.com
* Bolo Museum, Fondation Memoires Informatiques (Switzerland):www.bolo.chwww.memoires-informatiques.org
* Espace Turing (France): www.espace-turing.fr
* Game Preservation Society (Japan): www.gamepres.org
* Silicium (France): www.silicium.org
* WDA (France): www.wda-fr.org

Retour vers le futur avec MO5.COM et Dailymotion

Paris, le 8 mars 2012 – Dailymotion et MO5.COM s’associent pour proposer un incroyable voyage dans le temps sur l’histoire des jeux vidéo. Avec la « Video Games Time Machine » sur Dailymotion (www.dailymotion.com/sas/video-games-time-machine), les internautes peuvent dès à présent découvrir ou redécouvrir les consoles de jeu ou micro-ordinateurs domestiques qui ont marqué l’histoire. Conçue comme une véritable encyclopédie virtuelle du jeu vidéo, la « Video Games Time Machine » présente chaque machine avec sa date de sortie, ses caractéristiques et surtout des vidéos de ses jeux cultes. L’Atari VCS 2600, la Nintendo NES, la Sega Megadrive, la Sony PlayStation : elles sont toutes là !

Et pour le plus grand plaisir de la communauté des fans de jeux vidéo, la « Video Games Time Machine » offre la possibilité aux internautes de poster leurs propres vidéos de leurs jeux préférés. Cet espace sur Dailymotion se veut en effet participatif et sera également enrichi au fur et à mesure de nouvelles consoles pour être le plus complet possible.

Après le succès de l’exposition Game Story au Grand Palais, MO5.COM cherche à contribuer avec cette initiative à la préservation et à la diffusion du patrimoine numérique. Et c’est tout naturellement que Dailymotion, qui est un des acteurs majeurs dans le monde des jeux vidéo avec sa chaînewww.dailymotion.com/fr/channel/videogames (près d’un million de visiteurs uniques par mois selon Médiamétrie) et qui s’est toujours illustré dans le travail de mémoire, suppléant aux médias classiques comme la télévision ou le cinéma, s’est associé à ce projet pour les jeux vidéo.

Voir le post sur le mag de MO5.com

Journée carte blanche à Chartres

MO5.COM a passé une journée « carte blanche » à Chartres. Durant l’exposition organisée à la médiathèque de Chartres nous avons pu nous amuser et faire découvrir le classic gaming aux visteurs de l’exposition. Des invités de marque étaient à nos côtés : Marcus dont la file d’attente pour ses dédicaces est toujours aussi impressionnante, et Frédérick Raynal à qui l’on doit quelques chef d’oeuvres vidéoludiques comme Alone in the dark ou Little Big Adventure.

L’expo est devenue le temps de ce 3 Décembre jouable, un grand tournoi de Bomberman a été organisé, du moins après quelques soudures … les aléas du direct comme on dit à la télé ! (ou plutôt la loi de Murphy) … Notre président adoré nous a fait profiter de la nouvelle de sa conférence sur l’histoire des jeux vidéos, et j’ai eu le privililège de faire découvrir un jeu Android à Marcus et Kendo … mais je n’en parlerai pas ici de peur de voir un logo PEGI18 apparaitre sur mon site hihi … Sinon KENDO reste le champion incontesté sur Bomberman, même si j’ai accompli l’exploit impensable et improbable de le sortir sur un round ! Je vais même vous avouer que je ne l’ai pas fait exprès … Je vous laisse profiter du petit résumé vidéo que j’ai fait.


Un livre superbe

Nos jeux vidéos : 70/90

Marc Lacombe AKA Marcus, AKA ZeBoulet est une personne que j’affectionne particulièrement … Alors quand ce grand monsieur nous fait l’honneur de sortir un zoli livre moi je saute dessus … bon pas vraiment je voudrais pas l’abimer. Derrière son masque de « boulet » Marcus est une bible humaine du jeu vidéo, j’ai pas toujours les mêmes goûts que lui (mais un peu quand même, surtout sur le rétro), mais je suis admiratif devant tant de connaissances sur le jeu vidéo. Il les partage avec nous, profitons en ! Rien que hier soir j’ai découvert pourquoi au Grand Palais à côté des PoKeMon il y a une collection de papillons, et ce grâce à Marcus … Si vous demandez en commentaire je vous explique hihi …  J’ai donc profité de ma sortie d’hier au grand palais pour prendre le livre à la boutique « souvenir » … et juste après je tombe sur mes potes de MO5.com et … Marcus. Bon assez parlé du contexte, parlons du livre en lui même :

L’idée est géniale, et les jeux sélectionnés sont parmis mes préférés ! L’humour de Marcus est là, les photos et captures d’écrans sont superbes, et l’ouvrage en lui-même est un très beau livre de collection. Je vous conseille sa lecture !

 

  • Broché: 270 pages
  • Editeur : HORS COLLECTION (6 octobre 2011)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2258090652
  • ISBN-13: 978-2258090651