Kaeloo, une série à suivre…

J’ai assisté le 24 avril , au studio des Ursulines  pas très loin du Parc de Luxembourg à Paris, à la soirée spéciale Kaeloo. A cette occasion, nous avons pu visionner des épisodes de la saison 1 en qualité HD sur grand écran ainsi qu’un épisode inédit de la saison 2 sous forme de storyboard. Nous avons eu le droit à un quizz permettant d’obtenir des goodies, des révélations sur la saison 2 et des échanges sympathiques avec toute l’équipe, des voix des personnages aux scénaristes, animateurs et producteurs. Une très bonne soirée qui nous a permis de prolonger le plaisir de la série pour laquelle on remercie encore toute l’équipe ainsi que celle du cinéma. 🙂

Soirée Kaeloo du 24/03/2012

A cette occasion, je souhaitais mettre en avant cette petite série animée fort sympathique dont la deuxième saison débutera en septembre 2012 sur Canal+ Family. Diffusée dans l’après-midi à des horaires jeunesse sur cette chaîne et constituée d’épisodes courts (7 minutes), cette série suit les aventures de personnages totalement loufoques habitant au Pays Trop Mignon et dont la principale occupation consiste à trouver des idées de jeux (tous les titres d’épisodes commençant d’ailleurs par « Et si on jouait à… »). L’animation est en 3D très agréable et dépouillée et l’univers est très coloré. Les personnages ont des expressions très proches des personnages d’animés ce qui les rend attachants.

Avec cette description, on pourrait penser qu’il s’agit d’un bête dessin animé à destination d’un public très jeune. Mais c’est là la force de Kaeloo : il s’adresse aussi bien aux enfants qu’à un public plus mature de par ses nombreuses références à la culture pop et/ou geek. D’ailleurs, à la surprise de l’équipe, 95% du public de la soirée avait plus de 20 ans. Au delà des références aux films (Pulp Fiction, les vieux westerns, Harry Potter) ou à la culture de notre époque (Face de Bouc,  les jeux de cartes type Magic, les comics), la série accroche surtout par ses personnages. Kaeloo est une grenouille kawaïï qui se transforme quand elle s’énerve, à l’instar d’un célèbre héros de Marvel, en grenouille géante à la force surhumaine dont la colère retombe souvent sur ses amis. M. Chat est un sadique, dont la passion principale est les armes, et le but dans la vie de torturer et d’essayer de tuer Coin-Coin. Coin-Coin est un canard à l’allure de créature de Frankenstein, due à son séjour dans un laboratoire avant son arrivée au Pays Trop Mignon, qui ne s’exprime que par « Coin » et voue une fascination pour les yaourts. Enfin, le dernier protagoniste est Moignon, un écureuil hystérique fan de comics. Des images valant mieux qu’un déjà long discours, je vous invite à visionner les épisodes suivants :

– le pilote « 1,2,3 je te saigne » tel que présenté au Festival d’Annecy en 2008 :



– l’épisode « Et si on jouait au prince charmant » proposé en version intégrale par le studio Cube :



– « Kaeloo, dessine comme un boss » qui est un petit extra qui a été présenté à la soirée décrite plus haut :



Plus d’épisodes peuvent être vus sur YouTube dans une qualité plus ou moins inégale, le studio ayant les moyens pour le moment de ne mettre que quelques épisodes en intégral et proposant surtout des extraits. Une très bonne page Facebook officielle permet de se tenir au courant des nouveautés sur la série et de découvrir le nouveaux épisodes en version intégrale dès qu’ils sont disponibles (tapez Kaeloo dans le moteur de recherche Facebook).

Si vous aimez ce que vous avez vu de la série, n’hésitez surtout pas à cliquer sur « J’aime » sur la page officielle : plus de personnes seront présentes sur la page, moins les producteurs rencontreront de problème pour sortir les DVD à la fin de l’année comme il est prévu. J’avoue que j’attends ça avec impatience. 😀

 

 

 

Une pensée sur “Kaeloo, une série à suivre…”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*