Japan Expo 2011 : J1

Bon ca y est, le coup d’envoi est donné, les visiteurs sont lachés, et sont venus se régaler de rétro gaming sur le stand de MO5.COM … oui ils sont venus exprés pour nous, oui ils voulaient tous jouer à PONG, et non je n’exagère pas … pas trop hein ^^

Bon en tous cas on en a vu défiler du monde … J’ai pas trop bougé du stand parce que moi le monde … bof bof … et en plus on a absolument tout sous la main, les toilettes à deux pas, et une jolie vendeuse de glace est venue nous tenter (oui j’ai craqué … mais qui peut résister à l’appel du magnum à 3 euros ! Oo )



Voila comme hier un bout de la journée en images …



La phrase du jour : « Qui a pissé SUR le frigo ??? »

Japan Expo 2011 : J-1

Bon bah voila on s’y est mis et on a réussi à monter un stand super classe … On avait pas le mode d’emploi et c’était pas gagné à la base mais franchement le résultat est plus que sympa … Alors maintenant il ne reste plus qu’une chose à faire c’est venir nous voir et vous amuser sur les super jeux qu’on vous a prévus !

Un petit montage du montage ^^



Sinon la phrase du jour ; « mais putain, qui a chié dans le frigo ?!? » …

Les Ulis fêtent la musique

Une exposition organisée conjointement par la médiathèque des Ulis est MO5.COM s’est tenue le week-end dernier. Les membres de MO5.COM (Manon, Julian et moi-même) ont animé cette journée tantôt pluvieuse, tantôt radieuse … Nous avions une liste de jeux assez sympathique :

Super NES Mario Paint Gamecube Donkey Konga PS2 Guitar Hero 2
Dreamcast REZ Dreamcast Space Chanel 5 XBOX Crazy Taxi
Pong MegaCD INXS Make My Video PSX Parapa the rapper

Le Pong a eu un succès intergénérationnel, des plus jeunes qui découvraient un gameplay au potentiomètre aux plus anciens qui re-découvraient leur premier jeu vidéo, la petite balle qui fait bip bip a réuni pas mal de monde …
Pour la sortie de Child of Eden, nous avons dépoussiéré REZ qui a fait un carton, le rail shooter musical a fait mouche …
Avec un Mario Paint dans la section jeunesse les plus petits se sont amusés à recomposer les musiques de Mario et à colorier le Yoshi dans des teintes improbables …
La PS2 et son guitar hero ont voyagé entre la salle et le parc, on a subi pas mal d’averses et du coup on ne savait pas trop sur quel pied danser …
Le gros bide pour les visiteur ? Un de mes jeux préférés ! Même si ce n’est pas vraiment un jeu INXS make my vidéo nous propose de composer nous-même un clip sur une des 3 chansons d’INXS disponibles (Not enough Time, Baby don’t cry, et Heaven Sent). Le concept de fabriquer un clip était déjà particulier à sa sortie, et il n’a pas eu plus de succès qu’à l’époque …

Tous ces jeux étaient rythmés par des concerts (on a eu droit à un VideoGames Live local, avec entre autres un « stil alive » au piano sympa) … Des élèves du conservatoire nous ont joué des morceaux célèbres de jeux vidéo.

Une journée pleine de musique en somme, et voila une petite vidéo tournée à l’heure de la pause déjeuner (tout le monde profitait du barbecue à ce moment ^^)

 



Child of Eden

Mizuguchi Tetsuya
Mizuguchi Tetsuya

 

Child of Eden (CoE) : un jeu ? NON, pas que ! Une expérience vidéoludique, musicale et visuelle unique : OUI !

Voila mes premières impressions après deux heures de « jeu » !

Je vous dirai bien que ce « jeu » est révolutionnaire, que rien de tel n’a été fait auparavant, mais  ce serait complètement faux, car REZ est son ancêtre spirituel ! Mizuguchi Tetsuya s’est fait plaisir avec Child of Eden et il nous donne beaucoup de plaisir avec CoE ! Né en 1965 cet ancien de SEGA a travaillé sur la série des REZ, SEGA RALLYE et Space Channel 5 depuis son départ de chez SEGA il a monté son studio de développement Q Entertainment et on lui doit depuis des jeux comme Meteos, Lumines, Every Extend Extra, Ninety Nine Nights …

Voila, le papa a té présenté, passons au bébé : il a été annoncé en 2010 à l’E3 et depuis je l’attendais !!! Un jeu musical déjà je me précipite dessus, mais celui la il est d’une finition assez rare pour ce genre de jeux. Une intro très stylisée arrive après un scénar vite fait parachuté, mais bon si on devait le classer dans une catégorie ce serait un rail-shooter, donc du coup le scénar y a pas besoin d’un effort ultime … Dès qu’on commence on se prend une belle claque avec la vidéo d’intro, ensuite on joue …

Je suis l’un des trois ou quatre rares possesseurs de Kinect, et je me suis lancé dans le jeu avec cette interface. A ma grande surprise j’ai découvert une façon de jouer très agréable, Kinect répond à merveille, j’ai pas remarqué de latence, et c’est le premier jeu pour moi qui exploite réellement le potentiel du joujou casual de Microsoft ! Une main pour « locker » les vilains méchants, une poussée de la même main et les rafales d’énergie foncent sur les ennemis ! La deuxième main sert au tir « rapide » … Comme dans REZ chaque ennemi touché change la musique et l’ambiance du jeu … J’ai tenté le mode « pad », surtout je l’avoue parce que c’est physique et ca fatigue, le pad et moins précis que la visée kinect, et ca me fait de devoir avouer que Kinect est plus précis et plus agréable à utiliser (hormis les jeux de danse) …

En somme on a affaire à un rail shooter à l’ancienne avec une nouvelle interface, et une présentation de toute beauté ! Je ne sais pas à long terme parce que je n’ai pas encore joué super longtemps mais je pense qu’on doit avoir une bonne « replay value » grace au mode « balade ». C’est un mode sans score, et sans danger … juste pour se détendre ! Je me vois bien dans plusieurs mois reprendre mon jeu rien que pour me balader dedans et me relaxer …

Les PLUS :
– suite spirituelle de REZ
– l’ambiance visuelle et sonore
– le fun avec Kinect

Les moins :
– pfiou ca fatigue Kinect (et ça fait mal au bras quand on est un peu handicapé du bras comme moi)
– sinon j’ai beau chercher je vois pas …

 

 

Site officiel du jeu : http://child-of-eden.fr.ubi.com/
Images Child of Eden : http://child-of-eden.fr.ubi.com/
Photo : Nic Fillingham from Singapore, Singapore

Nintendogs + Cats

Quand Clément a ramené une 3DS, je n’étais pas franchement ravie. C’est  pour cela qu’il m’a acheté en me tendant LE jeu qui m’aurait fait craquer pour cette console gadget : Nintendogs + Cats !

 

Etant déjà l’heureuse possesseur de 3 adorables chiens sur la version précédente, j’étais bien placée pour savoir que ces boules de poil virtuelles sont terriblement attachantes. Et ça n’a pas changé : lorsque le chiot que vous avez choisi vous regarde avec ses gros yeux larmoyants, ses petites papattes sur l’écran, quasiment personne ne peut s’empêcher de s’exclamer sur un ton gâteux : « il est mignon, le toutou, oh il est mignon ! ». C’est donc sans surprise que je me retrouve au bout de 2 semaines avec un cavalier King Charles, un bouledogue français et un chat femelle persan répondant au doux nom de Sheldon, Léonard et penny (toute ressemblance avec des personnages de série est purement fortuite ;) ).

 

Cette nouvelle version n’apporte pas grand chose par rapport à l’ancienne : le but du jeu est toujours de s’occuper au mieux de son animal, de le promener pour le faire interagir avec d’autres animaux, de l’entrainer pour qu’il gagne les compétitions et ramène ainsi l’argent nécessaire à ses frais d’entretien ainsi qu’à la décoration  de la maison. Un tamagotchi amélioré, en gros.

 

Points positifs :
- L’effet relief est très bien fait et vous donne vraiment l’impression que votre animal va sauter hors de la console, même si vous aurez vite tendance à le désactiver lorsque vous jouez plus d’un quart d’heure.
- Les graphismes sont encore améliorés par rapport à la précédente version, la fourrure et les yeux sont de plus en plus réalistes, renforçant l’attachement du joueur et donc l’intérêt pour le jeu. De même, les décors de la maison sont beaucoup plus beaux.
- La promenade de votre chien s’est enrichie : finie la ballade dans des rues désertes au milieu d’un brouillard perpétuel et les décors qui changent brusquement. Maintenant vous avez accès à 3 univers : la ville, la montagne et la plage tous accessibles facilement. Des Mii discutent et se baladent sur les trottoirs, les chiots et leurs propriétaires se rencontrent sur la route sur laquelle se baladent moineaux dans la journée, lucioles la nuit (mon jeu préféré étant de laisser mon chiot foncer sur eux). Au stade d’entrainement s’ajoute un parc et des boutiques pour chaque univers ainsi qu’un café où emmener son chiot déguster des gateaux et jouer avec le chiot d’autre propriétaire ou le chat de l’établissement. Inutile de vous dire qu’une promenade peut donc durer très longtemps…
- La commande vocale réagit plutôt bien tant que vous faites attention à bien prendre le même ton que celui que vous aviez lorsque vous avez enregistré l’ordre ou le prénom d’un animal. Je n’ai pas essayé mais je pense qu’il est possible d’appeler son chien avec un ton colérique et énervé et de le voir arriver tout heureux en remuant la queue. XD
- Dans les grandes nouveautés du titre se trouve l’apparition des chats. Seules 3 races sont disponibles par cartouche et la plupart des chats ont été crééé sur le même modèle, la seule différence étant le nombre de poils entre un européen et un persan. Niveau graphisme, ils sont tout aussi adorables que les chiens avec lesquels ils s’entendront souvent moyennement (attendez-vous à les entendre feuler de temps à autres). Malheureusement, ils sont TRES ressemblants à de vrais chats : les seules interactions que vous pouvez avoir avec eux est de les habiller, les toiletter, jouer un peu et les nourrir. Point de concours de beauté, de promenade ou d’apprentissage : ce sont juste des peluches vivantes. Il aurait été sympathique de pouvoir faire avec eux d’autres activités.

 

Points négatifs :
- Le chien ne reconnait toujours pas le ton général de la voix. Que vous le grondiez ou que vous lui parliez sur un ton mielleux ne fait aucune différence pour lui.
- Quelques problèmes de collision demeurent. Les effets du type « frisbee qui traverse le plancher » ou le collier ou la laisse qui passe à travers votre chiot (brrrr…) reviennent quelquefois.
- La gestion au stylet n’est pas toujours optimable : donner une friandise à votre chien pour le féliciter de ne pas avoir foncé dans la flaque d’eau ou ne pas avoir mangé les poubelles se révèle souvent problématique. Je dois souvent m’y prendre une bonne dizaine de fois avant qu’il ne se décide à la manger et que nous puissions continuer la promenade. Après, peut-être que je m’y prend mal.
- Enfin, j’ai pour le moment obtenu beaucoup de races de chiens mais pas encore toutes celles disponibles toutes cartouches confondues, j’espère donc qu’elles deviennent disponibles au fur et à mesure qu’on acquiert de l’expérience avec son chiot.

 

Note : Je n’ai pas pu tester le Street Pass pour le moment.

Blind test Colas

Qui n’a jamais dit qu’il pouvait faire la différence entre les différentes marques de colas ? Mais par contre qui a essayé de se faire un blind test sur plusieurs sortes de colas ???
Et bien ca y est, pour ma part c’est fait ! Lors d’une soirée entre amis, je me suis servis d’eux comme cobayes et leur ai fait tester a l’aveugle différents échantillons de sodas gout cola. Je me suis bien entendu prêté au jeu aussi, j’ai réalisé une étude pseudo scientifique qui vous donnera un aperçu de ce que donne un blind test de ce genre. Il en ressort une chose surtout : je ne suis pas foutu de faire la différence entre PEPSI et COCA.

Pour les échantillons nous avions à notre disposition 10 types différents de sodas, de 3 marques différentes (COCA, PEPSI et une marque distributeur bas prix). Nous avons noté sur 5 points les catégories suivantes : couleur, gout, sucre, bulles, plaisir. Toutes les notes données l’ont été de façon totalement subjectives, c’est un test de goût à la base, et donc ce ne sont que des avis et pas des faits que j’ai demandé.

Voila les résultats classés du moins apprécié au plus apprécié :

 

 

Marque Gout Couleur Gout Sucre Bulles Plaisir Reconnu
7 Marque distributeur Light 3,5 1,25 1,75 2,25 1,25 2
9 Coca Light 2,75 2,25 1,75 2,5 1,5 0
6 Pepsi Max 3,5 2,75 3 3,25 1,75 0
4 Coca Light sans
caféine
3,25 2,5 2,75 3 2,25 0
5 Marque distributeur Normal 2,25 2 3 2,75 2,25 1
3 Coca Zero 2,25 2,5 3,25 2,5 2,5 0
2 Pepsi Normal 3 2,25 2,25 2,75 2,5 0
10 Marque distributeur Sans caféine 3,25 2,75 3,75 2,5 2,75 0
1 Coca Sans caféine 3,75 3,75 3,5 3 3,25 0
8 Coca Normal 3 3,25 3,5 2,5 3,5 1

On peut remarquer aussi que :
– le plus reconnu est le colas de marque distributeur « light »
– le plus apprécié semble être le coca « normal »
– les moins appréciés sont ceux qui sont en mode « light » ou sans sucre …
– apparemment la caféine joue pas des masses sur le gout …

Bon après c’est une étude sur 4 personnes et c’est subjectif hein ^^
Par contre ce qu’on voit c’est que mis à coté les uns des autres, tous ces sodas ont l’air de se ressembler et si on les enchaine ont voit pas trop la différence …

Happy Level Up Nolife

Nolife a 4 ans …

Déjà joyeux anniversaire, ou comme on dit par chez moi « GG pour le level up » ;)
Pour ceux qui ne le savent pas, Nolife, est une chaine de télévision ADSL qui traite de musique (japonaise et indé principalement), de jeux vidéos (et bien mieux que d’autres chaines qui font ca !), de mangas, animes, et de culture japonaise. Bref, le paradis du paf pour tous ceux qui ont pu atterir sur mon blog … ^^

A l’occasion de leur 4eme anniversaire ils ont demandé aux téléspectateurs motivés de tourner des « vidéos de vous », et bien cette année j’ai fait la mienne, une parodie de l’émission « Chez Marcus » en remplacant l’excellent Marcus par moi en cosplay de Gladys de la « Flander’s company » … le tout en testant le jeu « Dora l’exploratrice »

Pour la déco pas mal de mes collegues m’ont aidé en piquant des accessoires à leurs enfants, nous avons complètement refait la déco de notre appart c’etait affreux ! Je tiens surtout à remercier Mélody pour son aide au cadre, et à ma petite femme Carine pour avoir supporté la déco et « as-tu vu chippeur » …

Bref, voila le carnage …


Nouveau membre d’honneur

L’association MO5.COM a le grand plaisir de vous annoncer qu’Éric Chahi, créateur d’Another World, vient de rejoindre l’association en tant que membre d’honneur. Il participera également au Comité de soutien pour le Musée National des Jeux Vidéo.

Il considère notre initiative comme nécessaire et bienvenue, et nous offre son soutien en acceptant de devenir membre d’honneur de l’association. Nul doute que l’appui d’une telle personnalité du monde du jeu vidéo nous aidera à nous faire connaître et à nous développer.

Adolescent, Éric Chahi crée ses premiers jeux dès 1983 sur Oric Atmos et Amstrad pour le compte de Loriciels. Il poursuit sa carrière sur Atari ST et Amiga avec Jeanne d’Arc et Voyage au centre de la Terre, édités par Chip. Il quitte ensuite la société en 1989 pour rejoindre Paul Cuisset chez Delphine Software, où il réalise les graphismes des Voyageurs du Temps. C’est en 1991 qu’Éric Chahi devient célèbre, développant quasiment seul Another World. Le jeu fait également date pour son utilisation révolutionnaire des graphismes vectoriels, inspirés par la technique de rotoscopie utilisée par Jordan Mechner pour Karateka. Il faudra six ans à Éric Chahi pour achever son projet suivant, Heart of Darkness. Après ce développement difficile, il quitte le milieu du jeu vidéo pour étudier la nature et notamment les volcans. Après avoir sorti une version HD d’Another World en 2006, il fait son retour et parvient à concilier ses deux passions avec From Dust, un God Game réalisé chez Ubisoft Montpellier et prévu pour 2011.

Another World (Amiga/Atari ST/PC/etc., 1991)
Heart of Darkness (PC/Playstation, 1998)
From Dust (PC/Xbox 360/PS3, 2011)

Et vous, pourquoi ne pas devenir vous aussi membre de MO5.COM ?